in

L’embouteillage présidentiel, c’est maintenant !

La Présidentielle de 2017 sera indécise à plus d’un titre. Une preuve : les candidats se bousculent au portillon pour briguer la magistrature suprême. Rama Yade, la dernière en date, a étoffé la liste déjà très fournie. Pour l’ancienne secrétaire d’Etat, cette candidature a été formulée pour contrer l’avancée du Front National.

 

« J’ai choisi de déclarer symboliquement ma candidature à la présidence de la République française ce 21 avril 2016 pour proposer un nouveau choix aux Français. 14 ans après le « séisme » du 21 avril 2002, qui a vu l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, rien n’a changé. Les Français ont défilé pour rien. Le Front national est passé de 18 à 30%. La même mauvaise pièce remet en selle les mêmes mauvais acteurs. A chaque élection, nous subissons un chantage obscène au FN pour nous obliger à voter par défaut. Combien de générations va-t-on ainsi sacrifier ? C’est une prise d’otage de notre démocratie (…) » explique-t-elle sur sa page Facebook.

 

D’autres candidatures plus ou moins fantaisistes sont attendues au fil des mois. Pour l’instant, les aspirants à la magistrature suprême sont donc : Rama Yade, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, Frédéric Lefebvre, Bruno Le Maire, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle, Alain Juppé, François Fillon, Hervé Mariton, Nadine Morano, Jean-Frédéric Poisson…

 

La droite organisera une primaire pour dégager la tête d’affiche lors de la présidentielle qui s’annonce. Pour la Gauche, Jean-Christophe Cambadélis veut trancher le débat autour d’une hypothétique primaire. Et pour cela, il va sonder un par un tous les cadres du PS.

 

Crédit photo : JDD

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Papangue

Tel un Busard de Maillard qui prend son envol pour observer d'en haut ce qui se passe en bas...

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. Malheureusement, en France, nous sommes bloqués par ce système binaire. Lorsque nous ne sommes pas contents de la droite nous votons à gauche, et quand nous ne sommes pas contents de la gauche nous votons à droite.
    Le problème, c’est que les deux partis sont de plus en plus proches et n’offrent pas de projets vraiment différents pour notre pays. Ils viennent tous des mêmes types de formation, ils font tous le jeu de la finance, ils mettent des financiers ou des banquiers à notre tête accompagnés d’incompétents, de profiteurs et de menteurs en tous genres.

    Pour moi, aujourd’hui, les citoyens doivent s’investir dans leurs causes par le biais d’associations qui pourront mettre la pression à nos élus et les forcer à nous représenter correctement. Je pense qu’il n’y a qu’elles qui pourront vraiment faire bouger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Swing s’invite aux Roches Noires à Saint-Gilles

La Stevia pourrait-elle remplacer la canne à sucre à La Réunion