in

Les pouvoirs publics pointés du doigt face aux attaques des requins à La Réunion

Après plusieurs débats pour éviter l’invasion des requins sur la plage de l’île de la Réunion, beaucoup ont remis en cause la décision prise par l’État suite à l’installation des récifs artificiels près des plages, notamment les baies de Saint Paul et de Saint-Leu, le large de la Possession, du Port et des Avirons, commune balnéaire de l’Ouest de la Réunion. L’ancien président du MEDEF de La Réunion, et l’un des porte-parole des victimes n’a pas hésité de porter préjudice face à cela. Sa publication a semé des polémiques tant au niveau national qu’international. Il n’hésite pas à accuser l’État en connaissance de cause de ce que le récif pourrait engendrer. Face à ces 21 attaques de requin depuis 2011, qui a fait 9 morts, il n’a pas hésité à hausser le ton et pointé du doigt les autorités concernées. Des dispositifs devraient être pris au sérieux à proximité des zones de baignades et des surfs pour éviter toutes autres éventuelles attaques.

Crédit photo : Bri

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Mirana

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’amertume de la sucrerie : faut-il soutenir les planteurs ?

Electropicales booking : un moyen de promouvoir la musique électro réunionnaise