in

L’amertume de la sucrerie : faut-il soutenir les planteurs ?

Depuis la nuit des temps, pour le plaisir, personne ne peut se passer de la sucrerie peu importe sa provenance que ce soit dans la pâtisserie, la confiserie, les céréales. Mais peut-on dire que ces personnes sont au courant du danger que le sucre puisse engendrer ? Dernièrement, les planteurs se manifestent et réclament leur droit, mais savent-ils les inconvénients que le produit dont ils estiment défendre nuise à leur proche et leur entourage ? Il est vrai que le corps humain a besoin du sucre mais sommes-nous au courant de quel sucre s’agit-il ?

Beaucoup se trompent et pensent que le sucre (saccharose) aide le métabolisme humain et défendent la surproduction de ce produit dans l’île. La consommation de ce produit explose de nos jours et devient source de revenu assez importante.

Il faudra par contre tenir compte de l’état de santé des Réunionnais avant de réclamer l’importance de la canne et de défendre le droit des planteurs car la santé passe avant tout et s’il est temps de soutenir les planteurs, pourquoi ne pas les soutenir dans la productions des produits plus que naturel comme dans la plantation des fruits qui fournissent des sucres naturels et qui sont inoffensifs à la santé humaine ? Comme cela le risque de diabète, de cholestérol, du vieillissement accéléré, d’obésité pourra diminuer.

Le débat continue entre ces planteurs et l’Etat mais vont-ils continuer à exposer les Réunionnais aux dangers face à la production du sucre ?

JP Junior

Contenu posté par Bedos

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

5 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Désolé mais tous le monde sais comment gérer Sa dose de sucre ! C pas Les planteur qui dose la cuillère de sucre dans le café dès personnes le matin ou autre !

  2. En même temps, vu que le sucre produit à la réunion est exporté à 90 %, je vois pas très bien le rapport…Vous croyez sincèrement que pour régler les problèmes de santé publique il suffit de supprimer une production ?
    Donc pour arrêter les dégâts du tabac, arrêtons de planter aussi… Pour arrêter les dégâts de l’alcool arrêtons d’en produire ?
    Le raisonnement simpliste n’a jamais aidé à résoudre des problèmes complexes. Oui le diabète / l’obésité sont des problèmes de santé majeurs, alors prenons le temps d’y consacrer des études sérieuses, des actions de sensibilisation à grande échelle, des révisions majeures depuis les cantines scolaires, des limites aux boissons / desserts / etc dans les snacks et fast-foods…

  3. Premièrement, le sucre ( saccharose) est néfaste pour la santé, c’est une source de plaisir mais c’est complètement inutile pour le fonctionnement de l’organisme. L’organisme a besoin d’un sucre : le glucose pour fonctionner et Il peut « l’extraire » des aliments comme le pain, le riz …..

    Des études scientifiques récentes démontrent que c’est le sucre qui est responsable des plaques d’athérome. Ces fameuses plaques qui bouchent les artères. Le cholestérol n’est en effet pas aussi responsable des maladies cardio-vasculaires que l’on veut le prétendre (Cholestérol, le grand bluff, un film d’Anne Georget (France, 2016, 83 min.). Le documentaire, puisement documenté démontre que l’industrie pharmaceutique est derrière une vaste supercherie pour vendre les médicaments anti-cholestérols Le cholestérol est un transporteur de graisses dans l’organisme et il n’y a pas de bon ou de mauvais cholestérol.

    Par contre il y a toujours un mauvais saccharose ( le sucre issu de la canne ou de la betterave). Arrêtons d’acheter des produits manufacturés sucrés ou du sucre qui sont nocifs pour la santé. Ce serait bien malheureux pour ces pauvres planteurs détenteurs de gros tracteurs flambant neufs exposés devant le Barachois mais la santé des Réunionnais se trouverait améliorée.

    Retournons à des bases alimentaires saines en sucrant avec des produits naturels, les fruits , le miel les aliments. Les actions des planteurs de ces derniers jours sont doublement injustifiées. Ils défendent un produit dangereux et ils paralysent l’économie réunionnaise Les institutions participent par l’intermédiaire des subventions à ce qui peut s’apparenter à un vaste trafic des lobbys de l’industrie sucrière.

    La santé des réunionnais n’est-elle pas plus importante que l’aide à des filières désuètes voire dangereuses.

  4. Nous ce qu’on veut c’est une revalorisation, apres sacharose ou pas, c’est pas notre soucis!! nous on va mettre la pression pour obtenir gains de cause!! on va aller jusqu’au bout quiite a tout boucher

  5. Et ce seront les contribuables qui, une fois de plus, paieront pour maintenir une filière qui n’est pas viable comme cela a été le cas tant de fois depuis une quarantaine d’années. A terme, ces secteurs aidés se sont toujours cassés la g…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Grève : des motards apportent leur aide aux automobilistes bloqués

Les pouvoirs publics pointés du doigt face aux attaques des requins à La Réunion