in

L’évolution du mode vie des Réunionnais explique la progression du diabète

Chaque jour, plusieurs Réunionnais passent le dépistage du diabète. Les résultats montrent que la fréquence de cette maladie tend toujours vers le haut. Chaque année, on enregistre des milliers de personnes malades. Et pour la journée mondiale du diabète, l’équipe suscite tout le monde procéder au dépistage.

Contrairement à ce que les gens pensent, le diabète n’atteint pas uniquement les vieux. Tout âge peut être touché vu la mauvaise habitude alimentaire, le manque d’activité physique et le stress. Si la maladie est héréditaire, elle se développera plus que les autres cas.

Le dépistage représente alors une étape essentielle. Dépistée à temps, la maladie sera plus facile à gérer et les risques diminueront. Sinon, elle entrainera plusieurs complications et tuera plus que les 220 personnes. Une étude menée par l’assurance maladie commencera d’ici peu auprès de 2 600 volontaires.

Des solutions s’imposent. La prévention constitue la bonne pour les personnes à risque. Des études ont montré qu’en changeant de mode de vie, on risque moins le diabète. L’activité physique constitue aussi un bon moyen pour parvenir ou même supprimer la maladie.

Parmi les causes du diabète, on peut retrouver des facteurs liés au patrimoine génétique et à l’âge, ce sont principalement les facteurs liés à l’évolution de nos modes de vie et de consommation qui expliquent la progression du diabète : sédentarité, surpoids, obésité…

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Ando R

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Johanne Velia en croisière sur le Costa Diadema pour son vlog

Le Président s’explique (encore) sur les 200 000 contrats aidés pour 2018