in

Mort de Tiloute : il y a eu négligence médicale soutient l’avocat de la famille

Le religieux Jean Julien Latchimy Hadji Marouff, 39 ans, connu sous le surnom de Tiloute, serait dû à des soins de ses blessures qui auraient été inappropriés. C’est ce qui ressort en partie de la contre-autopsie effectuée ce dimanche 7 août à 10 heures.
Elle a été pratiquée par le Dr Satish Boolell en présence du médecin légiste qui avait effectué le premier exercice. L’avocat de la famille Latchimy, Saïd Larifou, soutient que les blessures du religieux étaient «superficielles». Les lacérations à l’abdomen et au cou n’auraient donc pu pas entraîner la mort.

Néanmoins, la contre-autopsie a étayé la thèse d’une mort de suites d’une infection de ses plaies. Pour l’avocat de la famille Latchimy, des soins appropriés n’ont pas été prodigués au religieux trentenaire.

Notons que des zones d’ombre continuent à persister autour de la disparition de Titoute le 19 juillet dernier à Chemin-Grenier à l’Île Maurice. Des négligences médicales pourraient être décelées. C’est cet élément d’enquête que la famille Latchimy avec impatience afin de tirer au clair cette affaire qui risque de traîner en longueur. À la suite de cette contre-autopsie, la famille du religieux a décidé de porter l’affaire devant la justice mauricienne. Une plainte avait déjà été déposée à La Réunion.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les dés sont jetés : la loi du travail entre en vigueur

Près de 350 Réunionnais prêts à recevoir la bénédiction de Notre Dame des Rosaires à Lourdes