in

Une forte épidémie de dengue à craindre sur l’île

La menace est bien réelle. La semaine dernière, 20 nouveaux cas de dengue ont été recensés. Le sud et l’ouest de l’île sont principalement touchés par ce fléau. Le scénario « chikungunya » 2005 n’est plus évoqué à demi-mot. Il est particulièrement redouté.

 

D’après le bulletin de l’ARS, après une période d’accalmie, la circulation virale de la dengue s’est intensifiée à nouveau dans le sud et l’ouest de l’île. Le virus circule toujours à Saint-Joseph, et de nouveaux foyers de transmission ont été identifiés à Saint-Leu et Saint-Louis. Les conditions actuelles sont propices au vecteur.

 

La ville de Saint-Louis est particulièrement à surveillée. En deux semaines, la localité a enregistré 32 nouveaux cas. Les quartiers les plus concernés sont la Rivière Saint-Louis, Roches Maigres et Bois de Nèfles Coco.

 

La lutte contre les moustiques vecteurs et la protection individuelle (répulsif, port de vêtements longs et amples…) constituent les meilleurs moyens de réduire le risque épidémique. Les personnes résidant dans une zone susceptible d’être concernée par une endémie ou une épidémie de dengue peuvent contribuer à diminuer ce risque en luttant contre les moustiques et notamment en détruisant ou en asséchant les gîtes potentiels, que constitue toute réserve d’eau stagnante à l’extérieur ou à l’intérieur du domicile.

 

Crédit photo : Jo N.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Aurélie Phileas

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un chasseur de trésor attend son heure à La Réunion

Loi El Khomri : le gouvernement envisage une inflexion