in

Chômage partiel : la CAF de La Réunion s'adapte à la crise sanitaire

La crise sanitaire a engendré des difficultés économiques importantes. Presque tous les secteurs ont été concernés par les baisses d’activité. Les Caf ont aussi adapté leur offre de service pour tenir compte des nombreuses périodes de chômage partiel engendrés par la crise sanitaire.

Les travailleurs qui ont eu une période de chômage partiel, sur trois mois consécutifs, doivent  le déclarer à leur Caf. Par exemples, un travailleur qui été au chômage partiel en mars, en avril et en mai, doit déclarer e déclare l’ensemble de ces périodes. Par contre, celui qui a été au chômage partiel en mars, en avril mais pas en mai, n’a pas l’obligation de déclarer ces périodes.

Comment déclarer ? 

Il suffit de se connecter à son Espace Mon Compte, rubrique Consulter ou modifier Mon profil OU sur l’application mobile Caf – Mon Compte, rubrique Profil. Vous devrez indiquer pour chaque mois, le nombre d’heures de chômage partiel.

Que va-t-il se passer ensuite ?

Votre démarche permettra à la Caf de prendre en compte votre situation afin éventuellement d’ajuster vos droits en fonction de l’évolution de vos ressources. Pensez aussi à faire une simulation pour savoir si vous pouvez bénéficier de l’aide personnelle au logement, du Rsa ou de la Prime d’activité.

Pour ceux et celles qui ne sont pas allocataires ?

Vous pouvez faire une simulation de droit à l’aide personnelle au logement, à la Prime d’activité et au revenu de solidarité active (Rsa), afin de savoir si vous pouvez prétendre à ces aides.

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un appel à témoins pour retrouver une fillette et son père

Point situation du 20/07/2020 sur l’épidémie du coronavirus