in

Faire de La Réunion le premier département de France « 0 produit chimique – 100% biologique »

Pour Gilles Billen, directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) il est tout à fait possible  de « nourrir la France en se passant des pesticides et des engrais de synthèse (…). Et on préserve les ressources en eau et la biodiversité, tout en émettant deux fois moins de gaz à effet de serre. » 

Conversion globale et rapide

« L’agriculture biologique constitue le cercle vertueux dont on a besoin. Quand on a la chance d’avoir des solutions aux graves problèmes qui se posent à la société, on ne peut que vouloir les appliquer à 100% et le plus vite possible », soutient, de son côté, Guillaume Robert, membre du Comité de pilotage du Collectif « Oasis Réunion », membre de la Convention Citoyenne pour le Clima et président de l’association Roulé Mon Z’Avirons

Un projet nommé «Oasis Réunion» vise à réconcilier l’agriculture réunionnaise avec son glorieux passé : le respect de la nature. Le projet a déjà rempli son objectif dans sa première phase : rassembler 20 000 soutiens. Dans la deuxième, «Oasis Réunion» vise dorénavant à atteindre les 100 000 soutiens.

Durant cette étape, il sera demandé aux élus, aux pouvoirs publics et aux organisations professionnelles la conversion globale et rapide de l’agriculture conventionnelle réunionnaise à des pratiques plus saines, respectueuses des traditions locales, des savoir-faire, des spécificités des terroirs et de leurs microclimats, de la santé humaine et de l’environnement.

Alimentation saine et durable

Cela signifie que l’agriculture devra être totalement exempte d’intrants chimiques, de traitements chimiques, et d’OGM, pour « faire tous ensemble de La Réunion la première oasis agro-bio-socio-écologique de l’océan Indien » et le premier département « objectif zéro phyto – 100% bio et local » de France.

Une consultation a été organisée auprès d’élus locaux. Les résultats ont été sans équivoques : 97,5% ont répondu « oui » à la question : « souhaitez-vous que La Réunion toute entière s’engage résolument sur la voie de l’agro-bio-écologie avec le double objectif : (d’une part,) d’une agriculture 100% biologique relocalisée et autosuffisante ; (et de l’autre) d’une alimentation traditionnelle saine, sûre, durable, pour tous, au juste prix ? ». Dans ce sens, l’objectif établit est de produire « 100% bio et local ».

Une nouvelle campagne

Les 24 maires, les 5 communautés de communes, les 7 députés, les 5 sénateurs, le président de la région… veulent également participer, avec toutes les parties prenantes, institutionnelles, professionnelles, et citoyennes, à l’élaboration d’un grand Plan Stratégique Global (PSG) spécifique à l’île de La Réunion, destiné à faire de l’île le premier département de France « 0 produit chimique – 100% biologique en autosuffisance alimentaire durable » ? Une nouvelle campagne sera organisée par Oasis Réunion pour répondre à ce défi : « la bio c’est la vie, la #bellvi » (#BioEkLokalLéVital).

Le concept d’agriculture durable est fondé sur la nécessité de développer des technologies et des pratiques qui n’ont pas d’effets néfastes sur les ressources naturelles tout en conduisant à une amélioration de la productivité agricole.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

2 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Comment apporter notre soutien, petition? Ou autre mode?
    « Le projet a déjà rempli son objectif dans sa première phase : rassembler 20 000 soutiens. Dans la deuxième, «Oasis Réunion» vise dorénavant à atteindre les 100 000 soutiens. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Impact astral : avez-vous bénéficié des effets de la dernière pleine lune ?

Le grand retour de la Ligue des Champions