in

Nou sa manze chou de palmiste pou les fêtes

Le palmiste est un caviar qui compose de nombreuses tables de fêtes à La Réunion. Si aujourd’hui il se fait de plus en plus rare, son coût tend à la hausse. L’espèce la plus prisée est le palmiste rouge, notamment pour son cœur. Celui-ci détient cependant quelques désagréments. Sa conservation se révèle en effet difficile, dès lors qu’il est décortiqué.

Un autre type de palmiste, à savoir le Pejibaye, est disponible sur l’île depuis 1993. Provenant du bassin amazonien, il se conserve beaucoup mieux que le palmiste rouge. Bien que sa production soit faible et qu’il soit plutôt onéreux, les Réunionnais l’apprécient tout aussi bien et le compte même parmi leur plat préféré.

Assaisonné de carry ou préparé en salade, le palmiste saura égayer les papilles durant les repas festifs, grâce à sa texture croustillante et sa saveur plus qu’exceptionnelle, rappelant le goût de la noix de coco combiné à celui de la noisette.

Crédit photo : Plaisance pratique

What do you think of this post?
  • LOL (1)
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Zoréole

« Zoreil + Créole = Zoréole ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une pratiquante bannie d’un temple de Saint-André

La dengue prolifère dans l’Ouest de l’île