in

Élections municipales 2020 : la France se met aux Verts

C’est assurément l’une des bonnes surprises de ces municipales. Au moins une trentaine de listes soutenues par les Verts se sont imposées lors des élections municipales, dont de villes symboles comme Lyon, Strasbourg ou Bordeaux. Même si une large majorité des 16,5 millions d’électeurs appelés à voter dans 4 820 communes a boudé les isoloirs, les municipales ont mis en perspective le fait que les grandes villes métropolitaines aient passé au vert.

A Lyon par exemple, les Verts ont fait coup double. Bruno Bernard s’y est adjugé la métropole, siège du véritable pouvoir, et Grégory Doucet la ville, en battant Yann Cucherat, poulain du maire sortant Gérard Collomb. Même Lille a failli passer au vert. Martine Aubry, la maire sortante PS, a fini par l’emporter d’un cheveu face au candidat vert Stéphane Baly.

Dans tout le pays, près de 29 listes soutenues par Europe-Écologie-Les-Verts ont triomphé. Sur les ondes de la RTL, ce 28 juin dans la soirée, Julien Bayou, le secrétaire national d’EELV n’a pas caché sa fierté. « Ce soir c’est historique, depuis 40 ans jamais les écologistes n’ont été en mesure de peser autant sur le cours des choses et de pouvoir engager dès demain la transition écologique dans la justice sociale dans tant de villes », a-t-il avancé. A La Réunion, les Verts devraient aussi surfer sur la vague pour faire une percée. 

JP Junior

Contenu posté par Miss Sentinelle

A l’affût de l'actualité croustillante dans l'hémisphère Sud ou dans l'hémisphère Nord ! Journaliste participatif depuis 2016 ❤

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stoppez la colonisation de la Palestine.

Emploi fictif : François Fillon a été condamné à cinq ans d’emprisonnement dont deux fermes