in

Les nouveaux ghetto-blasters font fureur dans les rues réunionnaises

Que ce soit à Saint-Pierre, à Saint-Denis à Saint-Paul ou à Sainte-Suzanne, un phénomène est remis au goût du jour. Ce, grâce à la technologie. Ce fait de société fait son retour dans les quartiers ou en centre-ville.

 

Le ghetto-blaster, ces enceintes de poche ou celles en bandoulière, crache leur décibel à la plus grande surprise, ou colère, des passants qui se demandent d’où vienne cette musique. Le radiocassette des années 70-80 a laissé sa place aux enceintes autoalimentées en Bluetooth que l’on peut connecter avec un téléphone ou alimenter en MP3 avec un clé USB.

 

Le ghetto-blaster est le symbole de la culture hip-hop, même si les changements se sont opérés. Les cassettes ont mué pour les MP3 et le streaming. Malgré les époques et les générations qui changent, « cracher » du son dans la rue fonctionne toujours et symbolise toujours cette attitude rebelle et défiante envers l’ancienne génération.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Maître de Cérémonie

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cécifoot à Saint-Paul : un tournoi de football où s’affrontent voyants et non-voyants

« Coq l’espèce » : le combattant favori des gallodromes Péï