in

Le Zouk : une musique qui a trouvé sa terre de prédilection à La Réunion

Devoe, Titia, Biozirick, Orlane… Ces noms vous évoquent sûrement un rythme lancinant rappelant le soleil des Antilles. Un air de zook traverse la tête rien que songeant à ces artistes réunionnais qui ont fait du zook leur style fétiche.

Pour les non initiés, le zook se résume à des clichés : le soleil, les chemises à fleur, les cocotiers… Or, cette musique est d’abord une identité forte. Sous les doigts de fée de son créateur Jacob Desvarieux, leader du groupe Kassav’, elle s’est imposée comme un style musical à part entière.

Le zook s’est enraciné au fil des années à La Réunion. Il faut savoir que les habitants de l’île partagent la même identité forte que les Antillais comme la période de marronnage, la lutte pour la liberté, la relation avec le Métropole, etc. Il est donc tout à fait normal que ce genre musical perce de manière durable auprès de la  population réunionnaise.

Cela est dû également au talent incontestable des artistes réunionnais qui se sont appropriés le zook de manière personnelle et professionnelle. Biorizik dans son opus « Laisser le temps » vous emmène loin dans votre réflexion. Il y a un véritable engouement pour ce genre à La Réunion qui y a un auditoire très large. Quand le zook rencontre sa terre de prédilection, assurément!

Découvrez le clip « Laisser le temps » de Biorizik et laissez-vous balancer par le rythme.

https://www.youtube.com/watch?v=5H9GBgCX8kU

Crédit photo : 1 2 3 

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loi El Khomri : le meilleur est derrière nous !

La Réunion : un champ d’expérimentation du vaccin de la dengue