in

Affrontements raciaux durant les manifestations aux États-Unis

Ces derniers jours, deux courants s’affrontent dans les rues aux Etats-Unis. D’un côté, les militants du Black Lives Matter, un mouvement qui a pris une ampleur internationale. De l’autre, Blue Lives Matter. Le mouvement peu connu se traduit en français par « les vies bleues comptent » (« les vies des policiers comptent »). Il est né en opposition au mouvement Black Lives Matter.

Blue Lives Matter a vu le jour à Brooklyn, suite à la mort de deux agents du NYPD par Ismaaiyl Brinsley, un Afro-Américain qui veut venger les morts de deux autres Afro-Américains, Eric Garner et Michael Brown, tués plus tôt dans l’année aux mains de la police.  De cette émanation est née le slogan : « Back the blue », une forme de soutien aux policiers.

Samedi 12 juillet dernier, près de 400  personnes ont battu le pavé des rues de Brooklyn pour se rassembler lors d’une marche intitulée «Back the Blue». Les manifestants ont tenu des pancartes et ont scandé des slogans en descendant Bay Ridge Parkway. Leur message était en faveur des policiers : la police est nécessaire pour limiter la criminalité et assurer la sécurité des communautés.

Dans un climat toujours aussi délétère, une vingtaine de contre-manifestant sont arrivés avec des pancartes Black Lives Matter. La rencontre a très vite tourné au vinaigre avec des échauffourées.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Spécificités Réunionnaises : ajouter «974» dans son mot de passe, est-ce sécurisé ?

Bourde de Jean Castex : Jean Messiha qualifie le gouvernement de «Bande de nuls»