in

OMGOMG

L’Ilet à Malheur, synopsis d’une nuit meurtrière et sanglante

L’Ilet à Malheur fait partie aujourd’hui des itinéraires des randonneurs parcourant le cirque de Mafate. Il y a moins de deux siècles, ce même Ilet a été témoin d’un évènement meurtrier et sanglant.

Retour sur cette nuit sanglante.

À partir du XVIIIe les esclaves s’enfuyaient des plantations ou des demeures de leurs maîtres pour trouver une nouvelle liberté. Ces marrons (nom donné aux esclaves en fuite) se réfugiaient la plupart du temps à l’intérieur de l’île.

L’ilet à Malheur, un joli village situé à 830 m d’altitude figurait parmi les endroits où les esclaves choisissaient de se cacher. C’est en poursuivant les marrons que les Chasseurs Blancs menés par le chasseur de primes Guichard découvrirent le cirque de Mafate en 1829.

Dans ce recoin, ils aperçurent un campement d’esclaves. Il y avait dans ce village une quarantaine de marrons. Ces derniers furent massacrés un à un par Guichard et sa bande. Les oreilles des marrons furent aussi coupées par les chasseurs de prime.

Étant donné qu’il ne fut pas évident de porter les cadavres des esclaves tués depuis le cirque de Mafate, Guichard et son équipe ramenèrent comme preuve les oreilles des marrons en fuite et exterminés par les chasseurs.

Cette preuve était amplement suffisante pour toucher la prime proposée pour capturer les marrons. Suite à cette nuit meurtrière et sanglante, la cachette des Marrons fut baptisée Ilet à Malheur. De nos jours, des viticulteurs vivent encore dans cet îlet. L’endroit comporte même une ancienne décharge.

Posteur Junior

Contenu posté par Zoréole

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mais qui sont les Cabix ?

Azuima Issa, Miss Réunion 2015 sera-t-elle Miss France 2016 ?