in

Série STMG : le bac des cassos, vraiment ?

« Vous aviez quoi ? Dix-sept ans, dix-neuf ans ? Vous me l’avez écrit mais je n’m’en souviens pas. On hésite, on remet, on attend. Et la lettre se perd, mais vous savez tout ça. Vous passiez un bac G. Un bac à bon marché. Dans un lycée poubelle. L’ouverture habituelle. Des horizons bouchés. Votre question était, Faut-il désespérer ? » Ces paroles de Michel Sardou, en 1992, sont cinglantes envers le défunt Bac G, ancêtre du STMG. Cette chanson a, à son niveau, contribué à décrédibiliser cette série, peu valorisée jusqu’à maintenant.


Les détenteurs du bac STMG sont souvent raillés. Ces derniers temps, les moqueries fleurissent notamment sur Twitter. Certains estiment que cette option est réservée aux « casos ». Dans les faits, ce bac s’adresse aux élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l’analyse des décisions et l’impact des stratégies d’entreprise.


Qualifié de de bac pour les « cancres », par certains, le STMG est pourtant une vraie porte d’entrée dans le monde professionnel, pour ceux qui ne veulent pas suivre ou s’éterniser dans des cursus académiques. Des anciens bacheliers du STMG témoignent « avoir été diplômés de HEC et de l’INSEEC, ultérieurement ». Néanmoins, le système est en cause dans la valorisation du bac STMG. Les élèves les moins performants sont souvent poussés à intégrer cette filière car le taux de réussite y est excellent. En 2019, 85,3 % des candidats ont été admis dans la série.


D’une manière globale, une fois dans la vie active, la filière choisie importe peu. Les diplômes obtenus dans l’enseignement supérieur, en plus de l’expérience sont encore plus sont valorisés à juste titre. La question de se focaliser uniquement sur un bac généraliste ne devrait pas se poser. Toutefois, des difficultés s’imposent bien souvent quand il s’agit d’intégrer les filières d’excellence comme maths sup ou certaines grandes écoles.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Talon Pété

Mettre les pieds dans la plat... quoi de mieux pour un talon pété ?!

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Interview Covid-19 : « J’aurais tendance à dédramatiser le Coronavirus pour ceux qui ont moins de 60 ans »

Déconfinement : Claude Malhuret, fait l’éloge du capitalisme au Sénat