in

Interview Covid-19 : « J’aurais tendance à dédramatiser le Coronavirus pour ceux qui ont moins de 60 ans »

Stefano a été atteint par le Covid-19 en métropole. A rebours des discours alarmistes, il nous explique que son cas n’était pas grave, comme les 85% de ceux qui surviennent.

Comment vous appelez-vous et pour quelles raisons vous êtes-vous rendu en Métropole ?

Je m’appelle Stefano et je me suis rendu en métropole pour quelques jours pour accompagner ma fille à une compétition d’escalade. Mais l’annulation de mon vol retour à cause du Covid-19 a transformé ces quelques jours en quelques mois !

Comment vous êtes-vous rendus compte que vous étiez atteint du Covid-19 ?

J’avais les symptômes annoncés dans les médias : des toux sèches, un peu de fièvre, un mal de gorge très fort et des légers maux de tête. Les enfants y sont passés quelques jours après avec des symptômes un peu différents et plus légers mais toujours correspondant aux descriptions fournies par les médias.

Comment vos proches ont-ils réagi ?

Ils n’ont eu aucune réaction particulière. Ils étaient étonnés que nous fussions guéris aussi vite, compte tenu des discours alarmistes entendus dans les médias.

ARS, médecins et autres ont-ils joué un rôle pour vous ?

Aucun rôle. Nous n’avons pas eu besoin de consulter. Quelques jours de repos ont suffi et les enfants n’ont pratiquement pas eu de symptômes, sauf un peu de fièvre et des maux de ventre avec un peu de diarrhée.


Êtes-vous sorti avant d’avoir votre diagnostic ? Et après ?

Je n’ai pas eu de diagnostic autre que le mien, mais nous avons arrêté de sortir pendant les quelques jours où nous avons été affectés par le virus. Après, nous avons recommencé à sortir pour aller faire nos courses. Nous avons effectué quelques sorties près de la maison.

Pouvez-vous nous décrire comment s’est déroulée la maladie pour vous ?

Pour nous, il n’y a pas eu de gros soucis. Les maux de gorge ont progressivement disparu, ainsi que la fièvre. Je pense avoir eu une petite rechute une quinzaine de jours après la première manifestation, mais encore moins violente que la première et sans fièvre. J’ai eu juste un peu de toux et j’ai eu mal au ventre et à la gorge.


Aujourd’hui vous gardez des séquelles ?

Aucune séquelle. Je me sens en grande forme.


Comment envisagez-vous votre retour à La Réunion ?

Dès qu’il sera possible de rentrer sans être mis en quarantaine je chercherai un billet retour. J’ai la possibilité de faire du télétravail car j’ai terminé mes cours et il ne me reste que des réunions ou des soutenances de mémoires à faire passer à certains étudiants. Du coup, je vais rester en métropole pour les congés d’été.

Avez-vous des conseils à donner au sujet du Covid-19 ?

Rien de plus que ce qu’on entend dans les recommandations officielles sur les gestes barrières. J’aurais tendance à dédramatiser quand même pour ceux qui ont moins de 60 ans et qui n’ont pas de complications, dans la mesure où, très souvent, ça prend la forme d’une toute petite grippe.

JP Junior

Contenu posté par La Rédaction

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Filles-mères : mauriciennes et malgaches, mamans entre 10 et 14 ans

Série STMG : le bac des cassos, vraiment ?