in

"Il n'y a pas de deuxième vague" mais d'une houle, selon Philippe Herlin

Alors que les premiers transferts de patients souffrant du Covid-19 ont eu lieu, notamment de Roubaix et de Tourcoing, deux villes confrontées à une envolée du nombre de cas, vers d’autres établissements de la région, certains refusent toujours le termes de « deuxième vague ». Sur le plateau de LCI, Philippe Herlin, économiste et docteur en économie du CNAM, a balayé d’un revers de la main cette question de « deuxième vague » qui aurait déjà atteint l’Hexagone. « La plupart sont asymptomatiques. Ils ne sont pas malades(…) si on compare avec la première vague, le nombre de décès est moins important », souligne-t-il. Il reconnait pourtant que le nombre de décès et de patients en réanimation augmentent « légèrement ».

Pour l’économiste, il s’agirait davantage d’une « houle » que d’une vague. « La tension sur les hôpitaux proviendra  plutôt de questions bureaucratiques que d’une gestion sanitaire. Les cliniques privées sont-elles sollicitées? » se demande-t-il. Pour lui, la logique économique prévaut essentiellement. « Non au couvre-feu et non au confinement. Sinon, on tue l’économie », prévient  Philippe Herlin. « Santé public France annonce une surmortalité due au Covid-19. (…) Ceux qui contestent la deuxième vague vont demain hurler lorsque l’on va commencer à sélectionner les patients et à se demander pourquoi est-ce qu’on a rien fait avant? » réplique Fabrice Di Vizio avocat du collectif C-19.

Pour Catherine Hill, épidémiologiste, invitée à intervenir en ligne : « il n’y a pas de surmortalité effectivement mais il y a de plus en plus de morts par Covid. Il y a de plus en plus de gens qui arrivent à l’hôpital pour le Covid en réanimation. Cela devient sérieusement embêtant et dangereux pour tout le monde ». « Il faut faire une politique ciblée et intelligente », conclut  Philippe Herlin.

JP Junior

Contenu posté par Zoréole

« Zoreil + Créole = Zoréole ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Racisme : des avertissements à plusieurs de ses films cultes de Disney

En quoi consiste le couvre-feu sanitaire ?