in

OMGOMG

Pour le président Macron la France n’a jamais été en rupture de masques

Emmanuel Macron a nié toute rupture de masques en France. Il l’a exprimé sur un reportage long-format diffusé sur BFM TV. « Les choses ont été dites et gérées. Il y a eu des (actions) faites pour (que le pays ne soit) jamais en rupture. (Les actions que le) gouvernement (ont) prises, je pense, étaient la bonne. Il y a eu ensuite un approvisionnement renforcé et une production renforcée », a-t-il clamé haut et fort.

Dans ce document, le président Macron n’en démord pas. Pour lui,  l’Etat n’a pas été pris en faute sur la question des masques au début de la crise du Covid-19. « Nous n’avons jamais été en rupture. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a eu des manques, des tensions. C’est ce qu’il faudra regarder pour le corriger et prévenir », a-t-il promis.

Des explications qui n’ont pas satisfait les politiques. Sur les réseaux sociaux, le Rassemblement National (RN) et la droite s’en sont pris de manière virulente à l’administration. Marine le Pen, la présidente du RN accuse le président Emmanuel Macron de mentir sur une éventuelle rupture de provision de masques.  « Comment le Président peut-il oser dire cela alors que son gouvernement a menti sur l’utilité même des masques justement pour cacher la pénurie? Ces propos sont une provocation insupportable compte tenu de la situation! », a-t-elle écrit.

Son confrère du RN et député européen, Jordan Bardella, y est lui aussi allé de sa petite saillie. « Je rêve ou Macron lâche une véritable bombe. Ils ont volontairement créé cette pénurie, et volontairement refusé de donner des masques à ceux qui en auraient eu besoin ? », se demande-t-il. Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, dénonce la tentative d’Emmanuel Macron de tomber dans une forme de « révisionnisme ». Il dénonce : « Emmanuel Macron réécrit l’Histoire : nous demandons des masques et des tests depuis des mois! Il n’y en avait même pas assez pour les soignants et les Français mobilisés sur le terrain contre le Covid-19! Ceux qui étaient en première ligne apprécieront! »

Eric Ciotti, député Les Républicains, élu dans les Alpes-maritimes, a tout simplement twitté : « il a osé! ». Danièle Obono, députée de la France Insoumise élue à Paris, a exprimé son étonnement. « Je ne sais plus. Comment caractériser politiquement, sans faire de la psychiatrisation de comptoir ? Et même à ce niveau, les mots manquent. Tant de mépris, déni, arrogance… C’est au-delà des mots, de l’entendement. C’est un autre monde, une autre galaxie. Terrifiant. » Le Parti communiste a lui aussi choisi d’envisager la chose sous un autre angle en évoquant un « déni » présidentiel.

Crédit photo : JP / NT

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Yohan Chevalier

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Pour la création d’emplois massifs dans les hôpitaux et les EHPAD ! »

Aïd el-Fitr : une surprise pour les musulmans Réunionnais