in

« Cheveux frisés » et insécurité : les propos de Camelia Jordana créent le tôlé

« Non madame, les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue ne se font pas massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ».
« Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine (et) la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. »
La réponse de Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, ne s’est pas fait attendre. Le berger a répondu à la bergère. 

Invitée de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, la chanteuse et comédienne Camélia Jordana avait créé la polémique en disant qu’elle n’était « pas en sécurité face à un flic ». « Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie. Quand j’ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Vraiment », avait-elle lâché. Des propos ont été condamnés par le ministre de l’Intérieur et plusieurs syndicats de police.

Il n’est pas sûr que les propos de la chanteuse calme les esprits. La chanteuse a notamment accusé les policiers de « massacrer » des hommes et femmes pour leur couleur de peau. « Peut-être que si certaines mesures étaient prises, plutôt que d’avoir des non-lieux en permanence à chaque fois qu’un homme ou une femme, en général se sont des hommes, se font tuer, noir ou arabes, ou simplement pas blancs. (…) Si on avait autre chose que ça comme image, peut-être que les flics ne seraient pas détestés en fait. » 

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Zoréole

« Zoreil + Créole = Zoréole ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aïd el-Fitr : une surprise pour les musulmans Réunionnais

Victime de body-shaming, les fans de Léna Situations (Mahfouf) répliquent