in

Burkini : ou l’art de lancer la polémique pour faire du buzz

En août c’est la trêve politique à la veille des élections présidentielles et législatives, tout est bon pour être médiatisé et s’exercer au populisme. L’affaire du Burkini est-elle un aubaine médiatique ? Pour les élus à la recherche de notoriété et les médias en quête de buzz. Voici un sujet qui ne manquera pas de créer la polémique à l’heure ou les musulman sont de plus en plus stigmatisés à la suite des attentats qui ont touché la France ces derniers mois. L’amalgame est tellement facile entre radicalisation et religion qui le discernement est abandonné au profit de l’audience et de démagogie. La vigilance est de mise en ces temps médiatique obscurs.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Lapo Patate

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. Ne raisonnons pas par l’absurde, comme il est dit dans le JIR, sous la plume d’Alain Nivet, raisonnons lucidement : le burkini est bien l’avatar du tchador; il n’est porté que par les musulmanes en osmose avec l’islam pur et dur. C’est un signe religieux qui nous tombe des cieux et qui est loin d’être discret.

    A La Réunion, on fait un bon pas dans la soumission, dans l’islam … qui est soumission : impossible de manger un poulet qui ne soit marqué du sceau « halal » car l’association qui gère ce fructueux pactole est très efficace et récolte son précieux petit denier du culte, auprès de tout le monde, qu’on soit musulman ou non, croyant ou athée. A La Réunion, on s’islamise ti pas, ti pas, ti lampe, ti lampe ! Allah est grand ! En terre gauloise; il y a, dans les magasins, un rayon estampillé « halal », un seul. On veille au grain.

    http://www.clicanoo.re/534995-juste-une-question-burkiniesque.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tambourissa, l’âme de la culture créole

Techsud : un espace de co-learning à La Réunion