in

Afrique du Sud : elle tue une girafe pour le plaisir

Merelize van der Merwe, 32 ans est une chasseuse sud-africaine depuis des années, comptant à sont tableau de chasse, plus de 500 bêtes sauvages abattues. « La chasse n’est pas seulement quelque chose que je fais, c’est une partie de moi (…) », telle est la devise de la jeune femme sur sa page facebook.

A l’occasion de la Saint Valentin, son mari lui a offert un week-end de chasse dans un parc à gibier pour 1 700 € dans le but d’abattre une girafe, un animal qu’elle n’avait pas encore dans son trophée de chasse et qu’elle rêvait toujours de « chasser ». C’est alors que la polémique survient, elle publie ses résultats de chasse, notamment la photo d’une girafe à terre et elle qui pose fièrement en tenant dans ses mains le cœur de la girafe suivi d’un post : « Vous êtes-vous déjà demandé à quel point le cœur d’une girafe est grand ? Je suis aux anges avec mon gros cadeau de Saint-Valentin ! ». Une publication qui n’a pas ravi les internautes évidemment. Elle reçoit maintes commentaires réprobateurs, sa page a été plusieurs fois signalés. Le jeune femme se défend en disant qu’en tuant cette girafe, elle a donné du travail 11 personnes ce jour là et fourni de la viande pour les habitants environnants.

Un argument que dénie totalement les associations de protection des animaux. Le Dr Mark Jones de la fondation Born Free estime que cet acte est preuve d’un trouble mental et que la chasse aux trophées sera répertoriée comme le signe d’un trouble psychiatrique.

JP Junior

Contenu posté par Magigador

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Réunion : un couvre-feu généralisé dans toute l’île dès ce mercredi 24 février

Le flamant rose fait sa réapparition à La Réunion