in

La chicha interdite dans les espaces publics de la Possession

Crédit Photo : Gérald

La commune de la Possession  vient de sortir un arrêté portant « interdiction de consommation de Narguilé (Chicha) dans les espaces publics ». Les contrevenants s’exposent à des amendes entre 11 et 38 euros. Les forces de l’ordre ainsi que la police municipale de la Possession feront le suivi.

Pour la chicha est-elle dans le viseur de Vanessa Miranville ? L’arrêté a été motivé, d’une part, par les plaintes d’usagers de la voie publique face à l’accroissement de fumeurs de chicha dans les espaces publics. De l’autre, selon la municipalité, « la présence des utilisateurs de « chicha) nuit à la tranquillité, à la sûreté et à la commodité du passage dans les rues, places et espaces publics. (L’utilisation) de la chicha génère un danger pour la sécurité publique en raison notamment de la combustion de « charbon » nécessaire à la préparation de substances inhalées ». La commune évoque aussi des questions de santé publique. « L’office française du tabagisme a déclaré que la fumée d’une chicha délivre autant de monoxyde de carbone que 15 à 52 cigarettes et autant de goudron que 27 à 102 cigarette ».

📌 ARRETE MUNICIPALRetrouvez ici ⬇️ l'arrêté relatif concernant l'interdiction de consommation de narguilé (chicha)…

Publiée par Ville de La Possession sur Mardi 22 septembre 2020

L’histoire de la chicha remonte à plusieurs siècles. En effet, le premier narguilé sous la forme que nous connaissons aujourd’hui remonte au 16ème siècle. Cette pipe à eau s’est vite imposée comme un moyen pour les nobles de montrer leur statut social élevé. Au 17ème siècle, le narguilé a fait son entrée dans la culture persane où un tabac fort et foncé appelé Ajami a été utilisé, avant de migrer dans la culture turque et au cours du 18ème siècle, il a continué à s’épanouir grâce à plus d’innovations.

JP Junior

Contenu posté par Magigador

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Covid-19 : à quand le test salivaire à grande échelle ?

Il fait un masque, pourquoi les Twittos s’affolent ?