in

Les réunionnais délaissent-ils le séga et le maloya pour le Zouk, Kizomba ou encore le Dance Hall ?

La musique n’a pas de frontières et si les réunionnais se sont longtemps laissés bercer par le Séga et le Maloya, de nouvelles variétés musicales viennent compléter désormais leur registre ! Des influences venues « d’ailleurs » qui sont aujourd’hui régulièrement entendues dans les discothèques de l’île et dans les médias. A découvrir ci-dessous !

Le zouk, provenant des Antilles françaises et qui n’en est pas à ses premières mélodies avec des ambassadeurs réunionnais de renom comme la chanteuse Orlane, Emana ou encore Patrick André, continue à faire lever les foules à La Réunion. Des festivals Zouk comme en 2013 témoignent d’ailleurs de cet engouement pour cette danse à quatre temps où se déhancher est de rigueur !

Dans cette même lignée, le Kizomba (danse angolaise) a vite trouvé des adeptes ! Si elle est apparue que très récemment sur l’île, de nombreux clubs de danse l’ont très vite fait entrer dans leur programme. Une danse très sensuelle en duo qui a été à l’honneur lors du premier festival de Kizomba le 16, 17 et 18 octobre dernier au Petit Stade de l’Est. Une rencontre internationale d’artistes, chanteurs, DJ et bien sûr de danseurs de haut niveau spécialisés dans cette discipline.

On ne peut enfin pas manquer de parler du Dance Hall venant tout droit de la Jamaïque et que de nombreux jeunes réunionnais affectionnent tout particulièrement ! Du raggamuffin ou ragga dancehall selon les variantes, que l’on danse le plus souvent en groupe ou parfois dans des battle avec une chorégraphie dynamique.

Effet de mode ou véritable attrait, ces nouvelles tendances musicales rassemblent en tout cas les jeunes réunionnais qui tendent à délaisser le séga et le maloya pour des rythmes plus endiablés !

What do you think of this post?
  • Nul (1)
  • Super (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par McClair

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

2 commentaires

Ajouter une réponse

One Ping

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le PGHM font des recherches au niveau du pont de l’Entre-Deux

Attentats : Paris est meurtrie !