in

Bourant’ : retour aux sources avec l’enseignement du Moring traditionnel

Le Moring’ notre Art-Martial national, créé à l’époque pour combattre les esclavagistes sur notre île. Ses racines profondes africaine et malgache sont indiscutables, néanmoins on peut aussi y voir l’apport de la racine asiatique. Depuis la fin des années 2000, il existe un engouement pour un retour aux sources, vers un moring’ historique traditionnel. Un retour vers les prises, les coups, les mouvements que nos anciens gardaient secrets…

L’association Bourant‘ fondée par le moringèr Sangoury (Johanne Julienne) se spécialise dans le domaine du Moring’ traditionnel. Le groupe saint-paulois, aidé de Jean-Claude Calimoutou de l’association K.A.I.A.S.S.E (Sainte-Suzanne) , est au cœur d’un renouveau dans le milieu de l’art-martial réunionnais. Avec l’appui de l’association Moring’ Angola et des gramoun moringèr invités,  lors des différents cordages (passages de ceintures). Les pratiquants qui tournent sur le rythme moring’  binaire de Gramoun Sorlier, apprennent, s’inspirent des ancêtres et de leurs techniques malicieuses et foudroyantes. C’est au prix de multiples recherches que Sangoury décide de transmettre, ce que les anciens encore vivants lui ont transmis. L’association évalue les facultés acquises par ses étudiants, lors de l’événement du cordage dont le prochain aura lieu le 7 mai 2017.

Retrouvez ci-dessous le Facebook de l’association ainsi que son site internet :

What do you think of this post?
  • Nul (1)
  • Super (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Florent Santos

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sueur froide dans les Hauts : il pense observer un OVNI au large de La Réunion

Concert hommage à Philippe Morin : les fonds récoltés iront aux Mafatais