in

La vente par MLM : avez-vous vraiment bien tout compris à ce nouveau « business »

Connaissez-vous la vente par MLM ? Le Marketing Multi Level ou la Vente Multi Niveaux, repose sur un système de commercialisation d’un produit dans lequel les vendeurs forment et parrainent eux-mêmes d’autres vendeurs et touchent des commissions sur les ventes réalisées par leurs filleuls.

Le système parait alléchant au début et sur papier, et n’importe qui peut se faire enrôler dans cette sphère qui conduit habituellement à la simple perte de la somme investie. Cela part souvent d’un témoignage assez flou lors d’une discussion à la pause café entre collègues ou lors d’un repas de famille. La formule est bien huilée : untel commence à dire qu’il a un nouveau business, ou qu’il a une « opportunité » ou encore « quelqu’un » qu’il connait a eu le jackpot en quelques semaines en investissant  une petite somme en moyenne 100 euros.

Une invitation est donc donnée pour une réunion en petit groupe version tupperware  mais en nettement plus améliorée et structurée. Une dizaine de personnes attendent le dit « messie » qui viendra stopper la misère dans le monde grâce au concept dont il est l’apôtre.  Commence alors sa présentation à grand coup de Powerpoint, de vidéos ou de discours bien rodés sur le modèle économique actuel où les patrons abusent sur les petits salariés, que ces gros bonnets empochent tous les bénéfices. Le présentateur, qui est très persuasif, vous invite à ne pas écouter les personnes qui vous mettront en garde contre son concept car selon lui ils sont formaté à avoir « juste » les miettes (ce qui est équivalent au salaire). La personne se vantera qu’elle est partie de rien et que maintenant  elle connait la réussite et parcourt le monde.

Le flou artistique arrive lorsque l’on demande comment retirer les gains. Là des explications rocambolesques sont données, mais elles débouchent toujours sur l’argument ultime : « il n’a pas d’inquiétude à avoir. Bientôt, il y aura une carte bancaire qui vous permettra de payer directement chez le commerçant ou de retirer directement l’argent au distributeur de billet de n’importe quel établissement bancaire. »

Rassurée la personne achète le fameux « pack » car dans la majorité des réseaux de vente la somme demandée correspond à un droit d’entrée ou à l’acquisition de matériels, de services à vocation pédagogique ou de formation

L’objectif est donné : il faut parrainer deux personnes pour être payé dans les trois mois ! Car comme dit le leader, c’est un « système binaire » donc il faut « une jambe droite et une jambe gauche ». Pour pouvoir débloquer leurs gains, les filleuls  devront aussi avoir leur binaire et ainsi de suite. Comme on dit à La Réunion : « Piqure ! Piqure ! »

Sauf que, comme ce fut le cas pour l’un de ces systèmes ce lundi 15 juin, même arrivé au troisième mois c’est la grande désillusion. Malgré avoir parrainé plusieurs personnes avec des packs d’une valeur supérieure  le gain réel est de… quelques centimes. C’est le début des problèmes. Les filleuls commencent à harceler leur « parrain » pour avoir des explications qui lui-même croyait en la véracité de ce système. 

Plusieurs systèmes de ce genre fleurissent ces derniers jours sur notre territoire, à tel point que la préfecture de La Réunion a publié un appel à la vigilance ce 29 mai 2020. Elle a rappelé que  le développement du réseau d’adhérents est en réalité très difficile et les promesses de rémunération ne sont que très hypothétiques et rarement atteintes.

L’essentiel des sommes circulant sera destiné aux initiateurs du système, le plus souvent installés hors du territoire national afin d’entraver les poursuites pénales.
Ces pratiques de ventes dites « pyramidales », sont illégales et constitutives d’un délit sanctionné de deux ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende.

 Si vous avez été sollicité récemment pour ce type de réseaux, si vous avez contracté et si vous doutez de la légalité du procédé après avoir pris connaissance de cet appel à la vigilance , si vous êtes victime de cette pratique, vous pouvez, soit alerter le pôle concurrence, consommation, répression des fraudes et métrologie de la DIECCTE de La Réunion à l’adresse mail suivante : 974.polec@dieccte.gouv.fr, soit déposer plainte au commissariat ou directement saisir le procureur de la République près du tribunal judiciaire de votre domicile. A noté que selon le Code de la consommation article L.121-15 : « (…) est interdit le fait de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s’inscrire sur une liste en exigeant d’elle le versement d’une contrepartie quelconque et en lui faisant espérer des gains financiers résultant d’une progression du nombre de personnes recrutées ».

Posteur Junior

Contenu posté par Gégé

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Tu parles avec une Anissa » : carton plein pour Wejdene

Sofia Vergara et sa petite famille : vers une nouvelle vie dans une villa paradisiaque