in

Mayotte et Maurice optent pour le ferroviaire, La Réunion en retard ?

Photo d'illustration

D’ici 2040, 132 kilomètres de réseau ferroviaire sera opérationnel au Mayotte, un projet ambitieux qu’a présenté le conseil départemental nommé « Treni bilé ».

Ne disposant pas encore de réseaux de transports publiques organisés, les achats d’automobile personnel se multiplient au Mayotte, malgré que seulement 28 % des ménages disposent d’une voiture, contre 57 % en moyenne dans les autres départements. Les embouteillages sont insupportables, il faut au moins quitter son domicile 3 heures en avance au moins pour se rendre à la capitale, Mamoudzou si l’on réside dans le Sud de l’île par exemple. Le projet est donc né pour faciliter la mobilité des mahorais.

Dans la présentation du projet, il est à noter que le coût provisionnel s’élève à Un milliard d’euro, ce qui est la moitié du coût prévu pour le projet de la NRL, nouvelle route du littoral de La Réunion. Un projet qui prendre encore un certain avant de voir le jour et d’après les estimations du conseil départemental, le réseau ferroviaire sera complètement opérationnel d’ici 2040.

JP Junior

Contenu posté par Zoréole

« Zoreil + Créole = Zoréole ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comment bénéficier d’un bon étudiant « spécial Covid » pour revenir à La Réunion temporairement

Cyclone Iman à La Réunion : les premiers bilans