in

Pourquoi les Mauriciens construisent des toitures en dalle ?

Lors de la visite de l’ile Maurice, on ne peut s’empêcher de constater l’architecture des maisons. Datant de l’époque coloniale, la constitution pour les maisons récentes reste la même, surtout au niveau de la toiture. Certes, le toit des Mauriciens est fait en dalle et possède une surface plane. Une manière pour eux d’anticiper l’avenir, un argument défendu par le Youtubeur Réunionnais qui anime la chaîne «Positive out vie ».

 

 

Avec une toiture en dalle, la rénovation de la maison se réalise plus facilement, et à moindre cout, plutôt que sur une maison à toiture en V inversée. Pour les bâtiments administratifs, peut être à l’avenir, l’entreprise s’agrandit, et requière une plus vaste surface. Pour les maisons d’habitation, le temps d’ajouter un étage arrive à mesure que le nombre d’enfants augmente. De ce côté, l’île Maurice diffère de ses voisins de La Réunion. Sans doute due au fait que La Réunion est née d’une culture et mentalité française, contrairement à Maurice, avec ses principes de vie à l’anglaise.

Il y aurait aussi une question de taxes, car tant qu’une maison n’est considérée comme « finie », les propriétaires seraient exonérés de la « taxe de fin de construction »…

Crédit photo : LW

What do you think of this post?
  • Super (2)
  • Totoche (2)
  • Nul (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Ando R

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

4 commentaires

Ajouter une réponse
  1. Ok c est moins cher pour les enfants mais alors qu est ce que c est moche !
    Ca fait des villes entiéres ou rien n est fini… Allez voir aux pays basques les maisons c est qd meme bcp plus beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mort de Chester Bennington, le symbole d’une génération s’en est allé

Ecoles : la semaine des quatre jours fait débat