in

Frédéric Miranville : une pure cuvée de l’université réunionnaise

Il s’était allié avec Gilles Lajoie. Un choix payant puisque Frédéric Miranville succède ainsi à Mohamed Rochdi dont le mandat est arrivé à terme le 1er juillet dernier à la tête de l’Université de la Réunion.

Le conseil d’administration du juillet dernier n’avait pas permis de départager les trois candidats en lice. Au second tour du premier scrutin, juste après le départ de Mohamed Rochdi, aucun candidat n’avait eu la majorité. Frédéric Cadet, Président de l’institution de 2002 à 2004, avait assuré la période de transition en tant qu’administrateur provisoire avant cette victoire de Frédéric Miranville.

L’homme est un pur produit de l’université de La Réunion. Il est parallèlement vice-président des relations extérieures et de l’insertion professionnelle à l’université de La Réunion. Professeur des Universités et Vice-président du Pôle de Compétitivité Qualitropic, Frédéric Miranville avait basé sa campagne sur la volonté d’ « incarner un nouveau mode de gouvernance ». Il a promis que ses actions seront « représentatives, responsables et transparentes ».

Le conseiller du Conseil économique, social et environnemental de La Réunion s’est engagé également à « garantir une évolution vers des éco-campus et amener l’Université de La Réunion vers une recherche fondamentale et appliquée indépendante, partenariale et différenciée. »

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bénéficierez-vous du « cadeau » fiscal offert par François Hollande ?

L’Étang Saint-Paul : troisième édition du salon Sport, Santé et Bien-Être