in

Débrider un scooter ? Ce que vous risquez…

Les scooters sont en vogue auprès de la jeunesse qui aime bien son aspect pratique et surtout les possibilités qu’ils offrent en matière de « tunning » ou de débridage du moteur. Les pousses sauvages sont nombreuses et impliquent des scooters qui dépassent souvent l’entendement en termes de vitesse.

Légalement, le débridage de scooter est interdit. Les contrevenants s’exposent sa une amende de 135 euros ou à l’immobilisation, voire la confiscation du deux-roues. En cas d’accident, l’assureur peut résilier le contrat. Le propriétaire de la machine devra donc s’acquitter de tous les frais occasionnés à la victime.

Selon la Gendarmerie, à La Réunion, près de 70 cyclomotoristes sont impliqués, chaque année, dans un accident grave de la circulation. Les vendeurs de pièces détachées sont également mis à l’index.  Le fait de commercialiser des kits de débridage est également formellement interdit et passible d’une amende de 30 000 euros et de 2 ans d’emprisonnement. Mais rappelons qu’au-delà de ces aspects législatifs, le grand risque concerne le « pilote ». Les accidents de scooters sont souvent violents et mortels. Surtout quand ils sont débridés.

Posteur Junior

Contenu posté par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. A mon ti Stunt pot kit, la loi la fin boche lé gars aprés mi essaye rouve le moto rien dans place qke néna point de danger. Sinon faut rouve un piste pour lé ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attaque de Boucan : surfeurs et bodyboardeurs mis au pilori

« Il ne faut pas sortir quand il y a une éclipse… »