in

Une alliance pour l’avenir de la France !

Le Président du Modem a annoncé ce mercredi qu’il n’est pas candidat à l’élection présidentielle. Je salue cette décision courageuse que seuls les Hommes d’État peuvent prendre, grâce à une conscience supérieure des enjeux auxquels la France est aujourd’hui confrontée.

François Bayrou a également annoncé la volonté d’une alliance avec Emmanuel Macron, ce que ce dernier a accepté.

Je partage cette volonté de travailler au-delà des clivages politiques, dans le respect de chaque personne et de chaque courant.

Il s’agit d’une des valeurs fondamentales de notre mouvement, valeur qui un jour m’a fait adhérer au parti que je n’ai jamais quitté.

Je crois que la gravité des évènements nous l’impose tout comme les exigences formulées ce soir par François Bayrou, notamment celle liée à la moralisation de la vie politique.

Emmanuel Macron est en mesure aujourd’hui d’écrire avec l’ensemble de ses soutiens, une nouvelle page politique qui offre à tous les citoyens un nouvel univers des possibles.

Je me réjouis des annonces de ce soir, elles me confortent dans mon propre choix fait il y a quelques semaines.

J’entends bien poursuivre, plus que jamais, mon engagement au service des Réunionnais, des Ultramarins, des Français dans le cadre de cette campagne pour la présidentielle.

En marche pour la victoire !

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Miss Sentinelle

A l’affût de l'actualité croustillante dans l'hémisphère Sud ou dans l'hémisphère Nord ! Journaliste participatif depuis 2016 ❤

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ensemble, (ré)apprenons à parler le créole réunionnais sur YouTube

Plaine-des-Palmistes : une plainte déposée contre le père Fabrice Ibrahim