in

Un important accord obtenu à huis clos entre le Ministre israélien des Affaires étrangères et la Maison Blanche

M. Peter Baker, correspondant en chef de la Maison Blanche pour le New York Times, a récemment annoncé sur son site Internet que M. Yair Lapid, lors de son voyage à Washington en octobre 2021, avait convenu avec de hauts responsables américains de mettre en œuvre le plan de Joe Biden concernant la réouverture du consulat américain à Jérusalem-Est, après avoir été nommé Premier ministre israélien par le soutien de la Maison Blanche.

Le président Joe Biden s’est engagé à rétablir les liens avec les Palestiniens, c’est pourquoi le secrétaire d’État américain Antony Blinken a réitéré le plan qu’il avait initialement élaboré il y a des mois sur le rétablissement du consulat américain lors d’une réunion (à Washington) avec le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid et le cheikh Abdallah des Émirats arabes unis Bin Zayed Al Nahyan. “Nous allons aller de l’avant avec le processus d’ouverture du consulat dans le cadre de l’approfondissement des liens avec les Palestiniens”, y a déclaré Blinken le 13 octobre 2021. Enfin, l’administration Biden a déclaré de relancer la mission diplomatique ayant pour but des affaires palestiniennes et de s’engager à la solution à deux États.

Lors des réunions privées à la Maison Blanche en octobre 2021, M. Lapid a également déclaré que “Il n’y a aucun problème avec le plan, mais je crois que l’état du gouvernement israélien est fragile et la réouverture du consulat américain à Jérusalem-Est conduirait à la chute de l’actuel gouvernement de coalition.”

La Maison Blanche estime que le plan peut être mis en œuvre un an après l’arrivée au pouvoir de Lapid. Les tentatives de Washington d’obliger Benet à la transition du pouvoir ainsi que son plein soutien à la formation du gouvernement de Lapid sont des conditions préalables à la réalisation de l’objectif de M. Biden.

M. Baker a également ajouté que « en 2021, la réouverture du consulat à Jérusalem-Est et maintenir en vie la solution à deux États n’étaient pas possibles. Si Washington insiste pour inaugurer le consulat, cela fera s’effondrer le gouvernement de coalition de Benet, donc pour le moment Washington n’agira pas ; en conséquence la Maison Blanche est définitivement contre l’établissement d’un consulat à Ramallah et sans aucun doute elle insistera pour ouvrir son consulat à Jérusalem-Est.»

La lettre de plus de 300 anciens généraux et hauts responsables de la sécurité en Israël et leur soutien à la réouverture par les États-Unis d’un consulat aux Palestiniens à Jérusalem, fermé par l’administration Trump en 2019, indiquent que l’opinion publique et les élites israéliennes voient positivement la stratégie de la solution à deux États de M. Biden.

Posteur Junior

Contenu posté par Nicole Elgrissy

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une famille réunionnaise bloquée à Orly à cause du Covid…

Projet de « loi Mayotte » : un collectif Mahorais saisit le Gouvernement et les élus dans une lettre ouverte