in

« Nuit débout » : Le mouvement réveille La Réunion

C’est un mouvement citoyen qui s’est calqué sur celui orchestré Espagne et en France. Les rassemblements « Nuit débout » ont débarqué à La Réunion ce week-end. L’Esplanade de Champ Fleuri a été le théâtre d’un exercice de démocratie fondamental : rendre la parole au public, débattre et discuter, s’engager sur la voie de la citoyenneté d’une autre manière.

 

La « Nuit débout » n’est donc ni un mouvement contre la gauche, ni contre la Loi El Khomri à La Réunion. « C’est une manière de se réapproprier des préoccupations citoyennes » comme le définit un participant. Pour la plupart, il s’agit d’exprimer leur ras-le-bol vis-à-vis de la classe politique. Le principe est simple : chacun peut s’exprimer librement sur un sujet durant 3 minutes. Les intervention sont intercalées par des chansons ou des animations. Ce, durant toute la nuit.

 

Le mouvement s’inspire grandement des manifestations citoyennes organisées par Podemos en Espagne.  L’ « occupation » de places publiques y avait permis de renouer les jeunes et les moins jeunes aux enjeux de la politique. Podemos est devenu en quelques mois, une force politique incontournable en Espagne et qui promeut des valeurs sensiblement à gauche en donnant une opportunité à chacun de s’exprimer. A La Réunion, le mouvement « Nuit débout » n’a pas encore atteint cette ampleur même si les « leaders » espèrent qu’il s’ancrera de manière pérenne dans la société.

 

Crédit photo : Facebook

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Papangue

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réumag : un nouveau magazine gratuit à la conquête du marché Réunionnais

Boire ou conduire ? : certains Réunionnais choisissent les deux !