in

Egalité réelle : « les Outre-mer ne sont pas des assistés de la République »

 
Vers mi-mars dernier, le Premier ministre Manuel Valls avait promis qu’un projet de loi sur l’égalité réelle économique entre les Outre-mer et l’Hexagone serait présenté en Conseil des ministres lors du deuxième dîner annuel du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer (Crefom). Le locataire de Matignon avait regretté que « les ultramarins ont souvent l’impression de n’être que des citoyens de seconde zone » et qu’il fallait « aller plus vite, c’est-à-dire agir par la loi ».
 

Pour réhabiliter la situation et faire la promotion de l’égalité réelle, Victorin Lurel, député de Guadeloupe, a rédigé un rapport sur l’égalité réelle Outre-mer. Le Premier ministre a demandé à ce que les 75 propositions du rapport soient analysées rapidement. Ces propositions pourraient théoriquement permettre de mettre sur pied une stratégie en faveur de l’égalité réelle des Outre-mer, qui se traduira notamment par une loi d’orientation devant être adoptée avant la fin de l’année 2016.
 

En attendant que 35 recommandations – déclinées en 75 propositions, prônant notamment « un état d’urgence social » et « un big-bang économique » pour réduire d’ici 25 ans les inégalités écrites par Victorin Lurel soient concrétisées – il y a péril en la demeure. 70 ans après la loi de départementalisation de 1946, les écarts de développement entre la métropole et les outre-mer demeurent importants. Le posse est encore grand. Malgré les difficultés, notamment sur le plan de l’emploi, La Réunion n’est pas très mal lotie par rapport à son voisin mahorais par exemple. Mais l’urgence est commune : il s’agit notamment d’harmoniser les qualités des infrastructures et les donnes économiques.
 

Car les différences de prix sont trop importantes. En écho aux constats de Victorin Lurel, le service public doit déployer des efforts continus pour être à la hauteur des demandes. L’un des mérites du rapport écrit par le député est de dresser un constat juste. « Contrairement à certaines idées reçues, l’État investit moins en Outre-mer que dans l’Hexagone, les Outre-mer n’étant pas (…) les assistés de la République », estime-t-il.
 

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

JO 2016 : faites connaissance avec les athlètes réunionnais

Deux « Fichés S » réunionnais objets d’une perquisition