in

9 raisons de choisir Alain Juppé aux primaires

Pour la crédibilité et la cohérence, pour qu’enfin les réformes soient mises en œuvre !

1 – Alain Juppé est le seul à offrir à la droite l’assurance de figurer au deuxième tour de l’élection présidentielle !

Si François Fillon ou Nicolas Sarkozy emportent la primaire, ils devront affronter une candidature centriste au premier tour de l’élection présidentielle, ce qui peut disqualifier la droite pour le second tour.

Selon tous les sondages réalisés depuis près de deux ans, Alain Juppé est le seul candidat à la primaire capable d’arriver en tête à l’issue du premier tour de la présidentielle avec plus de 30% des voix.
Choisir Alain Juppé, c’est éliminer les socialistes au premier tour et faire ainsi barrage à Marine Le Pen au deuxième.

Emmanuel Macron n’attend qu’une seule chose : que les primaires de droite et de gauche désignent les candidats les moins rassembleurs afin qu’il dispose d’un boulevard pour le 1er tour de la présidentielle et réalise un hold-up électoral. Alain Juppé est le véritable obstacle à cette stratégie.

2 – Alain Juppé est le seul à offrir l’assurance que les réformes seront mises en œuvre !

François Fillon et Nicolas Sarkozy ont constitué un couple solidaire entre 2007 et 2012. Ils ont promis la rupture et ne l’ont pas réalisée. Sont-ils les mieux placés aujourd’hui pour prétendre réformer profondément la France ?

François Fillon juge trop timoré le programme économique d’Alain Juppé. Il n’en a pourtant pas réalisé le quart quand il était Premier Ministre (35h, ISF, baisse des dépenses publiques,…) !
Pour réformer, il ne suffit pas de bomber le torse pendant la campagne, il faut aussi ne pas trembler une fois arrivé au pouvoir.

Alain Juppé s’est engagé à ne faire qu’un seul mandat pour réformer avec courage. François Fillon risque au contraire d’être obnubilé (comme tous ses prédécesseurs) par sa réélection, et de passer son temps à ménager l’opinion en reportant les réformes.

3 – François Fillon veut Faire déraper les déficits !

Après avoir affirmé que la France était en faillite en 2007, François Fillon propose d’augmenter le déficit à 4,7% en 2017, un retour au niveau de 2012 ! Creuser la dette au moment où les taux d’intérêt remontent serait catastrophique pour notre pays et menacerait notre souveraineté.

Alain Juppé est le plus rigoureux des candidats, puisqu’il propose de revenir à 3% de déficit public dès 2018, et à baisser les impôts au même rythme que les dépenses. On ne peut plus transmettre à nos enfants un fardeau de dette toujours plus lourd.

4 – Avec François Fillon, le flou c’est maintenant !

Contrairement à Alain Juppé, François Fillon entretient le flou sur des mesures essentielles de son projet qui méritent la plus grande rigueur.

Il n’a cessé de faire évoluer deux paramètres majeurs de son programme : l’augmentation de la TVA fluctue depuis 2 ans entre +2 et +3,5 points (un écart de 15 Md€ tout de même…) et la baisse du nombre de fonctionnaires entre 500 000 et 600 000. Comme Bruno Le Maire, François Fillon s’est pris les pieds dans ses chiffres sur la fonction publique et mélange désormais emplois publics et fonctionnaires, au point de jeter le flou sur son ambition réelle de réduction du nombre de fonctionnaires.

5 – Alain Juppé est le seul à offrir une véritable sortie des 35 heures !

Contrairement à Alain Juppé qui permettra aux entreprises d’augmenter la durée de travail à 39h s’il n’y a pas d’accord d’entreprise, François Fillon propose de supprimer la durée légale et de s’en remettre exclusivement à la négociation. Le «Père Fouettard» est en réalité un «faux dur» : il ne se passera rien sur la durée du travail s’il n’y a aucune incitation à négocier.

6 – Les prévisions économiques de François Fillon sont beaucoup trop optimiste !

L’Institut Montaigne émet de fortes réserves sur les hypothèses macro-économiques du cadrage budgétaire de François Fillon : « Ces hypothèses sont ambitieuses : elles reviennent à anticiper une croissance du PIB en valeur de plus de 3,5 % chaque année sur les dernières années du quinquennat, ce qui paraît élevé au regard de la tendance passée (…) Elles paraissent également élevées au regard des hypothèses de croissance retenues par les principales organisations internationales. » A l’inverse, les hypothèses retenues par Alain Juppé sont jugées « vraisemblables ».

7 – Avec François Fillon, le nombre de policiers et de gendarmes diminuera comme entre 2007 et 2012 !

Contrairement à Alain Juppé qui propose de déployer 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur le terrain, François Fillon considère que le problème de la police n’a « rien à voir avec un problème d’effectifs ». Qui peut penser que les policiers et les gendarmes n’ont pas besoin de renfort sur le terrain ?

8 – François Fillon propose des mesures inapplicables !

La proposition de supprimer 600 000 postes de fonctionnaires revient à geler tout recrutement dans la fonction publique de 2017 à 2022. Comment imaginer que l’Etat cesse tout recrutement d’infirmières, de policiers, d’enseignants, etc. pendant les cinq ans à venir ?

9 – François Fillon veut mettre la politique internationale de la France à la remorque de la Russe !

Céder à toutes les provocations de la Russie en la laissant déstabiliser ses voisins ou bombarder des hôpitaux n’est pas une politique acceptable. Il faut bien évidemment discuter avec M. Poutine, mais pas lui céder sur l’essentiel.

Alain Juppé, lui, est pour une France indépendante et forte. C’est-à-dire ni alignée sur les États-Unis de M. Trump, ni sur la Russie de M. Poutine. Une France qui ne prend ses ordres ni à Bruxelles, ni à Washington, ni à Moscou.

JP Junior

Contenu posté par Ando

La véritable classe consiste à ne pas se faire remarquer...

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. Je ne savais pas que Journal.re était une tribune politique et cela me déçoit que les modérateurs n’aient pas supprimé cet article.

    Si cela continue, c’est la porte ouverte aux interventions de tous bords. Vous ne trouvez pas que les politiques ne nous prennent pas assez la tête comme cela ailleurs?

    En tout cas, je me marre car Juppé a pris le bouillon, apparemment Journal.re n’est pas un éleveur de champions!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une moto de poche impliquée dans un accident à Saint-Leu

Le site du département de la Défense des États-Unis victime d’une cyber-attaque