in

Panique à bord : Un résident Réunionnais suspecté d’avoir posé une fausse bombe dans un avion

L’homme suspecté d’avoir placé une fausse bombe dans l’avion d’Air France est un retraité policier de 58 ans qui réside à La Réunion. Placé en garde à vue dès son arrivé à Roissy lundi matin, il a été relâché lundi soir.

Retour sur les faits
Le vol Air France AF463 devant relier l’île Maurice à Roissy dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre a été dérouté vers le Kenya après que le commandant de bord ait été informé de la présence « d’une bombe » dans les toilettes de l’avion. Les mesures d’urgence ont été appliquées. Le Boeing est descendu rapidement de 10 500 mètres à moins de 3 000 mètres et les personnes à bord ont été évacués par les toboggans.

L’équipe de déminage du Kenya s’est emparée de la présumée bombe qui n’était au final qu’une fausse bombe : du carton, des adhésifs, des pinces métalliques et un minuteur. Plus de peur que de mal, mais les perturbations pour une mauvaise blague sont conséquentes.

Air France a porté plainte contre X ce lundi 21 décembre. Entrave à la circulation de l’avion, mise en danger des passagers et de l’équipage, fausse alerte… Entre les peines de prison encourues et les amendes, la sanction risque d’être sévère pour le coupable.

Pas moins de quatre fausses alertes à la bombe en quinze jour à bord des avions d’Air France, les trois autres ont eu lieu aux états-unis.

Tout le monde redoute une nouvelle attaque terroriste
Ces fausses alertes sont-elles toutes liées ou celle du vol AF463 est un cas isolé ? Est-ce une façon de prévenir d’un futur acte terroriste sans précédant ? Quelles ont été les motivations de cet habitant de La Réunion pour poser cette bombe factice ? L’enquête est toujours en cours, mais espérons que cet homme ne voulait que se faire remarquer et qu’il n’y a pas de « réseau » derrière sa mauvaise idée. La France étant toujours en État d’urgence, les enquêteurs prennent cette mauvaise plaisanterie très au sérieux.

Une chose est sûre c’est que cet homme a au moins pu démontrer la possibilité de placer un objet douteux dans un avion sans que la sécurité des aéroports ne lui pose problème et ce même en phase d’État d’urgence. Il nous reste qu’à espérer qu’avec de vrais explosifs, il n’aurait pas pu passer la sécurité.

Photo : @KEleaks

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par McClair

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prime d’activité : Faites votre simulation pour savoir combien vous toucherez

Les 10 commandements du Kréopolitain : Le Letchi dépasse les 450 000 vues sur Facebook