in

Gilets jaunes : des barrages filtrants aux quatre coins de l’île

Plusieurs barrages ont été édifiés depuis 6 heures du matin. Comme c’est les cas pour le rond point de la tour des Azalées au Tampon où un barrage filtrant a été mis en place jusqu’à 9h puis barrage total engendrant un énorme embouteillage sur la 4 voies du Tampon. Dans l’exaspération certains conducteurs ont pris l’initiative à leurs risques et périls de prendre la 4 voies à contre sens malgré la présence des forces de l’ordre.

Sur ce même barrage la grogne montre quand des gendarmes demandent de laisser passer des véhicules, malgré ces sollicitations les manifestants restent sur leurs positions en mettant en avant que c’était prévu depuis plus de deux semaines.

C’est la même ambiance aux quatre coins de l’Ile :

Saint-Marie: rond-point de Gillot, circulation bloquée

Ravine des Chèvres :

Salazie : A Mare à Vieille Place

Saint-Joseph

Saint-Benoit : rond-point des plaines

Saint-Denis : giratoire du stade de l’est

Tampon: au niveau de la Tour des Azalées

Port : rond-point du Sacré Cœur

Saint-Pierre:  les ronds-points du Carrefour et du Mac Do.

Saint-Leu : giratoire nord

Saint-Paul: Rond-point de Savannah

Saint Louis : Bel Air

 

Crédit photos : Radar 974 (KI, CD)

What do you think of this post?
  • Nèrvé (2)
  • Super (1)
  • Nul (1)
  • Totoche (1)
  • LOL (1)

JP Junior

Contenu proposé par Gégé

« C'est pas au vieux singe qu'on apprend à construire des limaces. »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. Et pendant ce temps-là, des élus sont en vadrouille à Paris, quelques jours avant Noël !

    Promenade annuelle des élus des cocotiers

    Cessons de brasser du vent ! La fameuse taxe sur les carburants, qui a mis le feu aux poudres, devrait être stable une fois pour toutes; ce n’est pas parce que les pétroliers truands augmentent leurs marchandises qu’il faut être truand comme eux.

    L’argent coule à flot, à La Réunion comme ailleurs, mais les élus savent se servir généreusement, … légalement. Didier Robert, ses amis aidant, vient de récolter un petit plus de 6800 euros par mois. Au total, avec son mandat de président de région, plus de 8000 euros …. légalement. Un professeur de médecine de première classe touche au maximum 6000 euros par mois et Dieu sait si la fonction est d’un grand poids. Lui seul est à l’ouvrage quand il soigne; Didier a tout un entourage pour le seconder. Les gilets jaunes devraient crier au scandale et crier haut et fort que le légal est une chose, le légitime une autre. Fillon le sait et en garde quelques belles séquelles. Le voilà abattu en plein vol, par le bon sens qui a force de loi au milieu du peuple, armé du bon sens. Il faut plafonner tous ces beaux revenus … légalement et limiter les plus hauts revenus … à 6000 euros. Comparons enfin ce qui est un peu comparable. Et l’excédent de revenu devrait être versé dans l’escarcelle des emplois aidés. Dame Couapel aurait, elle aussi, à verser dans cette même escarcelle car elle glane aussi un beau revenu … légalement, certes, mais qui peut faire grincer des dents les contribuables. Jusqu’à Gières, on grince des dents. Le légal des parlementaires a trop souvent un petit air arrangé, comme le rhum arrangé tant apprécié sous les cocotiers ! C’est ainsi qu’on a de gros rapaces parmi nos élus ! Des rapaces qui ne se rendent pas compte de leur voracité. Ils sont budgétivores sans le savoir. Et l’élu qui n’est pas vorace prend soin de ne pas signaler cette scandaleuse voracité. Qui sait ? Les lendemains peuvent chanter pour lui.

    Tombe bien mal la promenade des élus aux congrès des maires. On s’est empressé d’aller « bat carré » loin des cocotiers. Tous frais payés par les contribuables. Ici, chez moi, à Gières – 7000 habitants – personne à ce congrès. Et ces heureux élus, telles les pleureuses d’Athènes, vont gémir ensemble sur les emplois aidés supprimés par Macron ! Manquent à l’appel les jérémiades de Jérémie ! On ne peut qu’esquisser un rire grinçant. Que d’emplois aidés on eût pu garder pendant une année si on avait réduit presque à néant cette prestigieuse promenade ! De chez soi, on eût pu assister à cette kermesse oisive par visio-conférence. Mais l’envie de bat carré est pressante. Et le fameux avion Air Austral a sa part d’euros de la part de la pyramide inversée; elle en recueille beaucoup d’autres encore de la part des élus et de quelques fonctionnaires des collectivités territoriales, tous comme chargés d’une mission impérieuse ! En réalité, le plus clair du temps se passe à faire son petit marché de Noël, quelle que soit la période de l’année !

    Notre si bon abbé Pierre, qui fut député, a versé toutes ses indemnités… pour soulager la misère de ses pauvres. Il n’a pas brassé du vent ! Et si nos élus faisaient, eux aussi, un petit geste dans le même sens, les gilets jaunes iraient se détendre … à la plage !

    Gérard Jeanneau, ex gardeur de vaches.

    Gières, le 21 novembre 2018

    http://www.courriers-reunion.fr/Promenade.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Blocages Gilets jaunes : la préfecture rappelle les dispositions du code de la route

Revendications : que réclament les Gilets Jaunes ?