in

Transition énergétique : où en sommes nous à La Réunion

Crédit photo Yannick974

La guerre russo-ukrainienne persiste toujours et son évasion affecte le monde entier. On a constaté ces derniers temps une hausse de prix des produits des premières nécessités, du carburant et du pétrole en Europe. Suite à cette guerre, Chabrier, délégué élu de la transition énergétique de La Réunion a fait un communiqué hier matin concernant l’abandon de la production géothermique et énergétique liée à la houle puisque ce n’est plus envisageable de les reproduire pour une échelle de 5 à 10. Durant lequel, ce dernier a entamé aussi le sujet pour l’utilisation provenant de la profondeur de la mer pour fabriquer un genre de climatisation des bâtiments attachés aux froids de la mer.

Pourtant, la production de contenu pour la géothermie est une technique exploitable pour la mise en place des éoliennes géantes maritimes d’avoir de l’électricité et pour approvisionner les voitures à futures hydrogènes. Cette technique n’est pas encore testée et cela reste un projet pour l’avenir. Liée à ces problématiques, l’inflation va augmenter et continuer dans les deux prochaines années, donc l’énergie budgétaire de la région va apporter des sommes très importantes. Le gaz, les carburants et toutes les marchandises en cheminées vont augmenter si le frais des voies maritimes rehausse.

Posteur Junior

Contenu posté par Joelle M.

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'hiver austral commence à se faire ressentir à La Réunion

La Réunion : des propositions de mesures pour faire face à l’inflation