in

La Réunion : port du masque obligatoire et d’autres mesures à respecter depuis le 06 février dernier au 28 février 2021 prochain

Photo : Préfet de La Réunion

Face à la propagation imminente de la Covid-19 et de ses trois variants dans l’île, plusieurs dispositifs ont été repris en compte. Des arrêtés et articles préfectoraux ont été mis en place, prescrivant les mesures nécessaires afin de limiter la propagation du virus dans le département depuis le 06 février dernier au 28 février 2021 prochain et de limiter les menaces sur la santé publique. Ces arrêtés sont basés sur :

  • Le port du masque obligatoire 

Dès le début de la propagation de la pandémie de la Covid-19, le port du masque de protection était considéré comme un premier outil de protection contre cette maladie. Il concernait particulièrement les jeunes et les adultes se déplaçant dans des endroits publics. Récemment, lors de l’annonce du décret du port de masque pour les enfants de plus de 6 ans par le préfet Jacques Billant et la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau à La Réunion, une manifestation s’est produite la semaine dernière incitant les parents d’élève à dire « non au port du masque obligatoire à partir de 6 ans » devant la préfecture à Saint Denis rassemblant une centaine de personnes, organisée par le groupe « Parents 974 mobilisation ». Cela n’a pas empêché les autorités à mettre en vigueur les articles évoqués par l’arrêté préfectoral dans le département.

– Selon l’article 1er : Du 06 février au 28 février, le port du masque de protection contre la Covid-19 sera obligatoire dans toute l’île et « pour toutes personnes âgées de plus de onze ans se trouvant dans la voie publique lorsque la personne circule à pied, dans les marchés forains couverts et de plein air, dans les véhicules ou dans les espaces accessibles au public et affectés au transport public ou privé collectif de voyageurs notamment au transport scolaire , sur les plages, dans les parcs et jardins municipaux, aux abords des accès des établissements scolaires, d’enseignement supérieur, des crèches et des lieux de culte ». Il est tout simplement recommandé pour tout enfant âgé entre 6 et 10 ans.

-Selon l’article 2 : L’obligation du port du masque obligatoire ne s’applique pas « aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires ; aux personnes pratiquant une activité sportive de plein air ou une activité artistique ; et aux usagers des deux roues. »

  •  Les règles liées aux rassemblements et les activités personnelles et professionnelles

Face à la hausse des flux de déplacement à l’intérieur du territoire, des règles resteront en vigueur afin de préserver et de maintenir l’activité économique de l’île toujours depuis le 06 février dernier au 28 février 2021.

  • Selon l’article 3 : les rassemblements, les réunions ou activités de plus de six personnes sont interdits dans les espaces publics que ce soit sur la voie publique ou sur les lieux ouverts aux publics comme à la plage, dans les espaces verts, dans les centres de loisirs, dans les parcs et jardins municipaux.
  • Selon l’article 4 : L’organisation de toute sortie liée au pique-nique, à la consommation de boissons ou de nourriture dans les espaces publics et sur la voie publique seront strictement interdites.
  • Selon l’article 5 : En administration et dans les entreprises qu’elle soit publique ou privée, toutes réunions de convivialité réunissant le personnel et les salariés dans le cadre professionnel seront suspendues pour plus de six personnes. Pour une réunion de moins de six personnes, les personnes doivent avoir une place assise avec une distance minimale de deux mètres entre les chaises occupées avec un port de masque obligatoire.
  • Selon l’article 6 : Les établissements devant accueillir un public doivent respecter scrupuleusement les gestes barrières de deux mètres, respecter les protocoles sanitaires, le port du masque obligatoire, les jauges par densité de 4m2 par personne. Cela concerne les espaces de loisirs tels que les médiathèques, les musées, les bibliothèques, les établissements sportifs de plein air, les salles de jeu et casino, les restaurants, les hôtels.
  • Selon l’article 7 : Toutes pratiques de la danse dans des établissements publics sont interdites à part les établissements d’enseignement artistique spécialisé comme les écoles de danse et les compagnies chorégraphiques.
  • Selon l’article 8 : Les personnes souhaitant se déplacer doivent justifier d’un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé ou un motif professionnel. Sans ces pièces justificatives, le transporteur aérien peut refuser l’embarquement de l’individu.
  • Selon l’article 9 : Pour toute personne âgée de plus de onze ans, souhaitant se déplacer par transport public à destination de La Réunion, doit présenter avant son embarquement un résultat d’un test PCR positif, réalisé en moins de 72heures avant le voyage, une déclaration sur l’honneur prouvant que la personne n’ait aucun symptôme d’infection à la Covid-19, s’engage à respecter d’être mis en septaine et accepte tout examen biologique de dépistage.
  • Les sanctions liées aux non-respects des règles instaurées par la préfecture de La Réunion
  • Toujours dans le but de freiner la propagation du virus, le non-respect des règles instaurées par la préfecture de La Réunion et le Gouvernement sera puni par la loi. Une amende pourra entrainer à un emprisonnement ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général. Toutes les hautes autorités présentes dans l’île sont chargées de mettre en exécution ce présent arrêté et pourront condamner ceux qui enfreindront à la loi.

JP Junior

Contenu posté par Miranaraz

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tonton David : L'interprète de "Chacun sa route" s’est éteint ce mardi à l’âge de 53 ans

Covid-19 : 3 nouvelles communes de La Réunion devront passer au couvre-feu bientôt