in

Des assises régionales sur les violences sexuelles, une première à La Réunion !

Mettre la lumière sur la hausse de nombre de cas des violences sexuelles, prévenir les violences et mieux comprendre le parcours d’une victime était le mettre mots de ces assises organisées par l’association Colosse aux pieds d’argile en partenariat avec les collectivités locales et l’Université de la Réunion, samedi 2 avril 2022 à l’amphithéâtre Bioclimatique du Campus de Moufia.

Madame Evelyne CORBIERE, Conseillère Régionale, déléguée à la lutte contre les discriminations, Sébastien BOUEILH, Directeur de l’Association – Fondateur de l’Association, de Flora Augustine ETCHEVERRY, Vice-Présidente du Département, et de Patricia Ducret, Vice-Présidente de l’Université de La Réunion ont prononcé chacun à leur tour avant de prendre part à la table ronde “la prévention des violences sexuelles et sexistes, un enjeu sociétal” animé par Simon, Directeur adjoint de l’association. Au cours de la prise de parole, celui-ci n’a pas pesé ses mots “nous menons un combat qui dérange… La honte doit changer de camp. Nous ne sommes pas coupables, nous sommes victimes”. “Je viens de Mayotte et la situation est très catastrophique… évoquant également la prostitution alimentaire, les femmes victimes de viol qui épouse forcé leurs bourreaux”. Il compte envoyer un rapport aux membres du Gouvernement pour alerter la gravité de la situation “Mayotte est un département français, il n’est pas acceptable” ce qui se passe.

 La conseillère Régionale à quand elle salue le travail de l’association à La Réunion “Votre action met la lumière sur toute la complexité du problème des violences sexuelles. Elle encourage la parole et la vigilance. Dénoncer ces dérives et ces agressions ne salit pas le sport, cela le renforce. Les structures de gouvernance ont largement amélioré les dispositifs de détection. Il faut maintenant aller encore plus loin. Ces assises qui nous réunissent aujourd’hui doivent contribuer à comprendre et lever les nombreux obstacles qui empêchent une action encore plus efficace des politiques publiques. La multiplication des scandales ces dernières années, qui n’ont pas épargné La Réunion, atteste à la fois de l’importance du phénomène et heureusement, aussi, du changement progressif des mentalités. Longtemps enfermées dans la prison du silence, écrasées par le poids d’une honte destructrice, les victimes brisent peu à peu les chaînes du secret. La parole libère, mais seulement si elle est entendue, écoutée, et respectée. Je formule ici le vœu que le temps du silence soit terminé, qu’on siffle ensemble la fin du silence. Que la peur change de camp. Que la honte cède la place au courage de la parole, à la solidarité et à la bienveillance”.

Reconnue d’utilité publique, l’association Colosse aux pieds d’argile a pour mission la sensibilisation et la formation aux risques de violences sexuelles, de bizutage et de harcèlement en milieu sportif ainsi que l’accompagnement des victimes. Celui-ci existe depuis 2013 et à une antenne régionale à La Réunion créée en 2020 qui est placé sous la tutelle de Christophe Coindevel. Le bureau se trouve à la Maison Régionale des Sports à Saint-Denis avec le soutien du CROS. Lors de cette séance, le représentant de l’association a fait le bilan moral des activités réalisées dont 68 interventions en 2021 et regroupent plus de 50 fédérations sportives. 

Sébastien Boueilh est également membre de CIIVISE, une commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants. Une ligne téléphonique en Outre-Mer a été créée afin de recueillir de manière sécurisée et anonyme le témoignage des victimes.

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le masque n’est (quasiment) plus obligatoire à La Réunion

Rue Eudoxie Nonge à Sainte-Clotilde : chute grave d’un passager d’un scooter