in

Les fêtes des étudiants font exploser le taux de positivité en Métropole

Photo : Marc Majcher

Durant le week-end, la Métropole a enregistré près de 13 500 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures. Le taux de positivité a augmenté, pour la première fois depuis dix jours, selon les données publiées samedi par Santé publique France. Le taux de positivité est la proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées.

Il se situe dorénavant à 5,6% contre 5,4% la veille. Le nombre de nouveaux cas positifs est de 13 498. Vendredi 18 septembre, Santé publique France avait annoncé 123 nouveaux décès en 24 heures, un chiffre en nette hausse par rapport aux jours précédents. Une hausse de la mortalité était liée à un « rattrapage de données » d’un établissement hospitalier de l’Essonne, avait précisé l’organisme.

Les universités constituent des points de tension de plus en plus importants avec l’apparition de clusters. Plus d’une dizaine de clusters ont été identifiés dans les universités françaises. Toulouse, Montpellier, Rennes, Lille, Lyon, Strasbourg ou encore Nantes… Alors que la rentrée étudiante débute à peine, les universités et les grandes écoles sont confrontées à la multiplication des cas de coronavirus.

A Rennes par exemple, 43 cas de Covid-19 ont été recensés. Les deuxièmes et troisièmes années en médecine, pharmacie et odontologie de l’université de Rennes 1 sont concernés. Les fêtes d’accueil des premières années sont particulièrement dans le viseur des autorités. De nombreux étudiants ont contracté le Covid-19 suite à ces manifestations festives qui font oublier tous les gestes barrières. Quelques facultés ont fermé leur porte pour quelques jours et les étudiants ont été testés massivement.

JP Junior

Contenu posté par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Législatives partielles : en route pour le deuxième tour avec un avantage à gauche

Tremblement de terre à La Réunion