in

Consultation sur l’Égalité réelle… Ça continue !

George Pau-Langevin, l’ancienne ministre des Outre-mer, avait initié une consultation participative inédite en ligne pour permettre aux 2,7 millions d’ultra-marins de contribuer au projet de loi Égalité réelle qui sera présenté devant le Parlement d’ici la fin de l’année. Le projet de loi sur l’Égalité réelle Outre-mer a pour objectif de réduire les écarts entre les populations des Outre-mers et celles de l’Hexagone.

Ce texte complétera les initiatives prises par le Gouvernement depuis le début du mandat de François Hollande. Il vise à ce que les ultramarins puissent mobiliser leurs droits dans les mêmes conditions que les Français de l’Hexagone.

Ainsi, il est primordial que Les Réunionnais prennent activement part à cette consultation. Elle permettra à chacun de proposer sa définition de l’égalité réelle et d’avancer des propositions qui permettront d’enrichir le texte de loi. C’est la première fois que l’ensemble des concitoyens ultramarins sont consultés au même moment, sur un même sujet autre que celui d’une élection.

Cette campagne de consultation participative est ouverte jusqu’au 9 septembre 2016 sur la plateforme https://egalite-reelle-outre-mer.fr

La plateforme de consultation s’articule autour de quatre grands axes :

  • Définition de l’Égalité réelle Outre-mer
  • Indicateurs et actions en faveur de l’Égalité réelle Outre-mer
  • Égalité réelle et moi
  • Égalité réelle en actions

Lire nos article sur le sujet :

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Maurice : Parc de Casela Leisure, la Tyrolienne suspendue suite à un incident

Retards au CROUS : des étudiants Réunionnais en situation précaire