in

Ousanousava dégaine son quinzième opus fin avril

Un mariage réussi du noir et du blanc cette fois-ci par Ousanousava. Le blanc est illustré par son nouvel album « Immortel » et le noir illustré par « Sens dessus dessous ». Les trois artistes se disent passionnés et ne mâchent pas leurs mots pour critiquer les Dj et d’autres chanteurs qui sont mieux payés par les organisateurs alors qu’ils chantent faux. Ils insistent sur le fait que de la passion naisse la bonne musique, même si cela ne paie pas autant, ils sont fiers de ce leurs œuvres. La réalisation de ce double CD créole-français ou noir et blanc comme ils le disent, s’est faite en tenant compte de la diversité. Le métissage aboutit à quelque chose de bien même s’il faut passer par des moments durs.

 

Ce nouvel opus d’Ousanousava est leur 15e album depuis 1989. D’après Bernard, un membre du groupe, malgré tant d’années de carrière ils restent des amateurs sachant qu’ils ne peuvent pas vivre de leur art. En effet, un concert ne leur permette de gagner que 3000 euro au maximum contrairement aux Dj que les organisateurs sont prêts à payer plus de 100.000 euros en une seule prestation. Mais cela ne les empêchent pas de produire, même si le public se fait rare. Dans leurs chansons, ils parlent d’amour, de douceur, de bonheur, etc.

 

Crédit photo : Facebook

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Muzic Péï

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Promenenons-nous à la Ravine des Sables en attendant les explosions des mines de la carrière de Bois Blanc

Le très haut débit (THD) : c’est le branle-bas de combat à La Réunion