in

LolLol CoolCool NulNul

La prostitution prise sous d’autres formes à La Réunion

Après les recensements effectués par les associations présentes à La Réunion, plus de 300 femmes seraient concernées par la prostitution. Nombreuses sont les raisons qui leur poussent à pratiquer ce métier qui s’avère le plus ancien, un métier qui est banni par la société mais pas interdit sur l’île.

Depuis avril 2016, ces femmes ne sont plus en effraction car une nouvelle loi stipule sur le fait que désormais ce sont les clients qui sont condamnables. Mais jusqu’à maintenant, aucune procédure n’a été engagée, aucune peine maximale n’a été établi et cela reste une contravention pour les clients. Une pratique qui évolue en suivant la technologie moderne car depuis l’instauration de cette loi, d’autres pratiques ont été constatées. Des annonces sur internet n’ont cessé de se multiplier durant ces dernières années : escort girl, masseuse érotique, mais aussi des propositions indirectes de relation sexuelles tarifées. Du virtuel à la réalité de la prostitution, cette forme de prostitution prend de l’ampleur mais reste toujours de la prostitution au sens propre du terme. Un métier qui met ces pratiquants en danger car la sécurité n’existe pas et les risques d’agression sexuelle sont fort probable.

JP Junior

Contenu posté par Miranaraz

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Changement climatique : l’érosion s’accélère à La Réunion ?

Le cyclone tropicale Cébile à 2500 km de La Réunion