in

Mozambique : une cinquantaine de civils décapités par des terroristes

Une cinquantaine de civils ont été décapités lors d’une nouvelle attaque terroriste au Mozambique. Les faits datent du weekend du 1er novembre. Ils n’avaient été rapportés par les médias locaux que le vendredi 7 novembre. Ce sont des « militants islamistes radicaux » proches du groupe Etat islamique, qui ont attaqué. 

Ils auraient lancé un assaut pour s’approvisionner, incendiant des habitations, et se seraient enfui après avoir décapité des dizaines de personnes sur un terrain de football du village de Muatide, au nord-ouest du pays, dans la province Cabo Delgado, une province riche en gaz où des groupes terroristes affiliés à Daesh sévissent depuis 2017.

Selon les informations locales , des “militants islamistes radicaux” affiliés à Daesh s’en sont pris à ce village pour chasser la population, avant de s’approvisionner, d’incendier des habitations et de s’enfuir. Les civils capturés ont été conduits sur un terrain de foot tout proche, pour y être décapités et, pour certains, démembrés. La plupart étaient des adolescents tout juste circoncis, après avoir participé à une cérémonie d’initiation masculine.

Le Président de la République Emmanuel Macron a réagit via Twitter à cet acte de terrorisme, condamnant « le terrorisme islamiste ».

JP Junior

Contenu posté par Atis

« Le Clark Kent péï... »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marmaille la DDASS : connaissez-vous l’histoire de Georgina ?

Danemark : des abattages massif pour contrer un nouveau virus mutant