in

Saint-Pierre : 38 euros d’amende pour « délit de surf »

Une petite ride à 38 euros ! Ce mercredi 10 janvier, des surfeurs en ont eu l’amère expérience du côté de Saint Pierre. La pratique du surf est interdite près du Port, les forces de l’ordre l’ont bien fait savoir pour ces surfeurs entêtés. A peine sorti de, près de Terre Sainte, les surfeurs ont été « cueillis » par les gendarmes qui les ont verbalisés. 20 contrevenants ont écopé de 38 euros d’amende.

Les forces de l’ordre rappellent que la pratique du surf doit se faire dans un périmètre sécurisé. Dans d’autres lieux, c’est un arrêté préfectoral qui l’interdit.  Pour rappel, l’arrêté préfectoral du 12 février 2016, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques restreint – dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion – sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin.

Les mesures prises par les force de l’ordre sont compréhensibles. Malgré une mer visiblement calme, une température idéale, le risque requin n’est jamais très loin. Pour éviter, tout drame, il vaut mieux constamment respecter les dispositifs en vigueur.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)
JP Junior

Contenu proposé par Aurélie Phileas

« J'écrie, donc je suis... »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Un commentaire

Ajouter une réponse
  1. Je suis surprise de voir encore un article qui fait croire aux non surfeurs qu’il existe des zones sécurisées de surf à la réunion : à part dans l’expérimentation vigie-requin qui surveille 20 surfeurs pas plus, et uniquement dans la passe de l’ermitage je crois, il n’y a rien.

    Quand roches noires et boucans sont ouverts à la baignade, il n’y a pas de vagues, ou très très petites.
    Quand les vagues correctes arrivent, 1m50, le drapeau rouge est hissé, et les contraventions arrivent ….
    Par comparaison, il me semble que l’attaque in-filet de baoucan s’est produite par vagues de 2m50 3m, et celà se voyait qu’elles passaient au-dessus du filet.
    Surfer où il y a des vagues est devenu un délit à la Réunion.
    Et ce caractère temporaire date de 2013…on est en 2017.

    ah….si on se servait des caméras pour verbaliser tous les excès de vitesse, peut-être n’est-ce pas un décès par an qu’on empêcherait, mais une cinquantaine ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La roue d’un car jaune explose à Bois Blanc

Air Austral : après 10 jours de grève, un protocole de sortie a enfin été signé