in

Logements sociaux : une offre dynamique, mais de très fortes demandes

La question du logement est une grande préoccupation à La Réunion. Actuellement, le Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) recense près de 67 700 logements locatifs sociaux. L’organisme explique qu’« avec un âge moyen de 19,5 ans, le parc réunionnais est, avec celui de Guadeloupe, le plus jeune de France ». Par rapport à 2015, le parc a crû de 4,1 % avec 2 900 livraisons en 2016. Le « rythme est moins soutenu » déplore la DEAL. Cette croissance est cependant freinée par de très fortes demandes « avec une vacance de plus de trois mois quasi inexistante (0,7 %) ».

Au 1er janvier 2016, selon les données de la DEAL, 52 % des logements locatifs sociaux de La Réunion sont situés en quartier prioritaire de la politique de la ville, contre 31 % en France. Ces quartiers, au nombre de 49, sont situés sur 13 communes et couvrent une population d’environ 162 000 habitants. Ils ont été définis en raison de leur caractère urbain, avec une forte densité de population, au regard du faible niveau de revenu de leurs habitants. Les logements sociaux mis en service depuis 2011 se situent moins souvent en quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) (18 %), ce qui peut favoriser la mixité sociale. Cette part est très proche du poids de la population totale réunionnaise dans les QPV, qui est de l’ordre de 20 %.

What do you think of this post?
  • Super (0)
  • Nul (0)
  • Totoche (0)
  • LOL (0)
  • Nèrvé (0)

JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Les Cases à lire : à quoi servent-elles ? » s’interroge le LPA

Ensemble, (ré)apprenons à parler le créole réunionnais sur YouTube