in

Un éleveur Réunionnais filme en direct une vache qui décède en 3 minutes

La filière lait péï est dans la tourmente. A l’image d’une crise généralisée du secteur en France, elle traverse une très grave turbulence nourrie par la baisse du prix d’achat du lait. Certains éleveurs dénoncent aussi l’inaction et le dysfonctionnement de certains organismes locaux. Le danger que fait planer la maladie de la leucose bovine enzootique est également évoqué, sans que cela n’alerte les acteurs de la filière.

 

Le 11 mars dernier, des éleveurs de Saint-Pierre avaient déjà décidé de monter au créneau pour crier leur colère concernant la mortalité de leurs bovins à cause de la leucose bovine. Les manifestants avaient été exclus de la coopérative ce qui a provoqué la colère de ses collègues.

 

 

Devant l’inaction des autorités et les méthodes des certains acteurs de la filière, un éleveur a décidé de filmer l’agonie de sa vache, l’éleveur ne connait pas exactement la raison de ce décès, mais cette mort est suspecte. Les images sont assez insoutenables, l’objectif de la diffusion de cette vidéo est une manière pour les éleveurs d’alerter l’opinion publique sur leurs conditions. La Page Les révoltés du 974 retrace l’historique du combat qu’ils mènent depuis plusieurs années.

La leucose bovine enzootique est une maladie des bovins provoquée par un virus. La maladie se manifeste par des tumeurs qui apparaissent sur des ganglions, et dont la taille considérable peut provoquer la mort des animaux. La plupart des animaux infectés ne présentent pas de signes. La maladie est peu contagieuse car le virus vit presque exclusivement dans le sang.

What do you think of this post?
  • Nèrvé (13)
  • Totoche (11)
  • Nul (2)
  • Super (0)
  • LOL (0)
JP Junior

Contenu proposé par Super Payet

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quand l’endormi avale le margouillat…

Troisième édition de « Je lis un livre péi »