in

La leucose bovine : un rétrovirus qui toucherait 75% du cheptel réunionnais

La leucose bovine enzootique (LBE) est très répandue à la Réunion. Cette maladie toucherait près de 75 % des cheptels. En métropole ou en Europe, la loi impose systématiquement l’abattage des vaches atteintes de leucose pour éviter qu’elles ne transmettent la maladie à d’autres bêtes. À la Réunion, à l’inverse, on les laisse en vie, infectées, et contaminées les autres.

Résultat : de nombreux éleveurs ont vu leurs troupeaux décimés par cette maladie au cours des quinze dernières années. Et sans rien arranger, l’arrêté ministériel du 1er novembre continue d’exclure la Réunion des « mesures réglementaires concernant la prévention, la surveillance et la lutte contre la leucose bovine enzootique ».

Reste maintenant à savoir si la leucose bovine est dangereuse pour l’être humain. Le ministère de l’Élevage se veut rassurant : cette maladie ne se transmet pas du bovin à l’homme, et ne présente donc aucun risque. Sauf qu’une récente étude américaine semble prouver le contraire. Selon les résultats de cette recherche, les personnes exposées à la leucose bovine auraient trois fois plus de risques de développer un cancer de sein.

What do you think of this post?
  • Totoche (3)
  • Nul (2)
  • Nèrvé (2)
  • Super (0)
  • LOL (0)
JP Junior

Contenu proposé par Zoréole

« Zoreil + Créole = Zoréole ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Xiaomi présente deux smartphones attractifs à La Réunion

Les villes françaises les plus pauvres sont à La Réunion