in

« Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique » : un député dérape à l’assemblée Nationale

Une scéance de question parlementaire a eu lieu jeudi dernier à l’Assemblée Nationale. Des sujets très importants devraient être mis en discussion. Mais une interpellation raciste de la part d’un des participants a mis fin à la scéance.

Les propos du député RN Grégoire de Fournas avaient fait scandale sur la toile et dans l’hémicycle. Le député en question a interpellé le discours de Carlos Martens Bilongo. Le député insoumis, d’origine angolaise, a voulu discuter du sujet des migrants en Méditerranée. Il voulait conscientiser tout le monde sur la situation de l’immigration clandestine.

Les propos racistes étaient plus fort que Mr. Le Député Gregoire de Fournas malgré les consignes de Marine Le Pen. Elle a parfaitement averti les néo députés de ne pas faire de vague.

 La conséquence de cet acte a été la fin immédiate de la scéance. Toutefois, d’autres mesures sont en cours de traitements pour que cette situation ne se reproduise plus. Même la Première Ministre, Élisabeth Borne, a déclaré que : « le racisme n’a pas sa place dans notre démocratie ». Les sanctions promettent d’être très lourdes, suite à cette déclaration. On y songe à une démission sans délai et forcée du coupable.

Posteur Junior

Contenu posté par Miss Sentinelle

Cliquez sur les Htags de cet article

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tammy Ziv : une guerre silencieuse se déroule entre la Russie et Israël

Gwenaëlle Piffarelly met La Réunion en lèr avec la célèbre chanson « Hero »