in

La Loi de travail adoptée à l’Assemblée Nationale et enterre peut etre la dernière chance de la Gauche pour 2017

Malgré un dernier sursaut des députés de Gauche frondeurs, opposés au gouvernement, le projet de loi travail a été adopté mercredi 6 juillet en deuxième lecture à l’Assemblée nationale. Les députés de gauche opposés au gouvernement ont échoué dans leur quête pour déposer une motion de censure. En mai, la gauche avait déjà échoué, à deux voix près, à déposer une motion de censure du gouvernement.

Les 56 signataires du texte de censure ont également dit adieu au PS. La direction du parti de Gauche avait averti que les signataires d’une motion de censure votée seraient exclus du parti et ne pourraient donc pas obtenir leur investiture pour les élections législatives de 2017.
Les anciens ministres PS Aurélie Filippetti, Benoît Hamon, Thomas Thévenoud et l’écologiste Cécile Duflot. Au total, 27 socialistes ou apparentés, 10 ex-écologistes, 13 Front de gauche et ultra-marins, un radical de gauche et cinq non-inscrits –dont le centriste Jean Lassalle– ont paraphé le texte. Le Sénat examinera la Loi de travail le 13 juillet en commission et le 18 en séance publique.

Crédit photo : Adrian Tombu

JP Junior

Contenu posté par Super Payet

« N'est pas influenceur qui veut ! »

Notez ce contenu en cliquant sur les pouces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le sort du Portugais incarcéré à La Réunion sera fixé la semaine prochaine

Euro : le Portugal attend les Bleus ou les Allemands